mercredi, octobre 20, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Présidence de la CENI : Mboso offre une dérogation aux Chefs spirituels de s’accorder sur leur candidat

- Publicité-

Les confessions religieuses ont encore une chance de s’accorder sur leur candidat à présenter pour la présidence de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). Après avoir échangé avec les deux fractions de Chefs spirituels, le Président de l’Assemblée Nationale, Christophe Mboso N’kodia, a levé l’option d’une dérogation de 48h, qui court jusqu’au 30 juillet 2021 à minuit.

« Au dernier jour du calendrier fixé aux composantes pour le dépôt des procès-verbaux de désignation de membres de la Commission Électorale Nationale Indépendante (…), l’Honorable Mboso N’kodia Mpwanga Christophe, a reçu dans son cabinet de travail les confessions religieuses chargées de désigner le Président de la CENI et un membre à la plénière », fait savoir le cabinet du speaker de la chambre basse du parlement.

- Publicité-

« A l’issue des concertations, un délai supplémentaire de 48 heures leur [les confessions religieuses], a été accordé aux fins de transmettre les dossiers complets de leurs candidats à d’entérinement par l’Assemblée Nationale », indique le cabinet de Christophe Mboso. Et preciser: « Ce délai expire ce vendredi 30 juillet 2021 à minuit. »

Appelées à choisir la personne devant conduire le processus électoral de 2023, les confessions religieuses ont brillé par les désaccords. Les Catholiques et les Protestants ont formé un bloc qui persiste sur le consensus d’une part, et de l’autre les six confessions religieuses à savoir: les Kimbaguistes, les Musulmans, l’Armée du Salut, l’Église de réveil, les Orthodoxes, les Églises Indépendantes, qui disent avoir déjà tout finalisé. Au dernier jour du calendrier dressé par l’Assemblée Nationale, le consensus n’a pas été trouvé et le mode électoral a été adopté.

Junior Ngandu

- Publicité -

EN CONTINU