PUBLICITÉ

Beni-attaque des ADF à Bulongo : le député Paul Vahumawa condamne la négligence des alertes de la population et exige l’évaluation de l’État de siège

Le député national Paul Muhindo Vahumawa, élu du territoire de Beni, condamne la dernière attaque pérprétée par les rebelles ADF à Bulongo, une commune rurale située dans le territoire de Beni (Nord-Kivu).

Dans un entretien avec POLITICO.CD, cet élu du peuple indique que cette attaque est la conséquence d’une négligence de la part des services de sécurité malgré les alertes lancées par la population sur le mouvement signalé de ces assaillants peu avant Cette incursion.

« Il y a une sorte de négligence qui vient n’est-ce pas de nous coûter cher parceque. Hier mardi au niveau de Apiene proche de Hurara où ils sont venus, il y a eu une attaque de ces gens où la population était kidnappée et deux personnes étaient tuées. L’armée devrait prendre des dispositions pour prévenir l’attaque de Bulongo, nous condamnons cette négligence et c’est inacceptable que des tels actes soient visibles en plein état de siège », a-t-il fait savoir.

Suite à cette situation, le député Paul Vahumawa interpelle l’autorité provinciale et exige que des sanctions sévères soient infligées aux commandants qui ont négligé l’alerte de la population. Il plaide aussi pour l’évaluation de l’état de siège.

« Nous avons demandé à ce que l’État de siège soit évalué parcequ’il y a bien-sûr des militaires, des officiers qui sont en train d’être arrêtés mais l’état de siège a un objectif, celui d’assurer la protection de nos populations et d’imposer l’autorité de l’État et donc avec des telles négligences il faut que tout cela soit corrigé. Nous interpellons le bureau de l’Assemblée nationale pour qu’il convoque le plus tôt possible une évaluation tel que cela a été promis pour qu’on sache exactement pourquoi des telles choses doivent continuer en plein Etat de siège », a-t-il renchéri.

Il faut rappeler que plus de 5 civils ont été tués dans une attaque des rebelles ADF à Bulongo.

Azarias Mokonzi depuis Beni

- Publicité -

EN CONTINU