PUBLICITÉ

Plus de 30 personnes tuées à moins d’une semaine par des ADF au Nord-Kivu et en Ituri (CEPADHO)

Le Centre d’Etude pour la promotion de la Paix, la Démocratie et le Droit de l’Homme (CEPADHO) a peint un tableau sombre de la situation sécuritaire dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Dans une déclaration rendue publique le mardi 27 juillet 2021, cette organisation de défense de droit de l’homme, rapporte que 32 civils ont été tués par les rebelles Ougandais ADF à moins d’une semaine. Elle est notamment revenue sur les tueries de 17 personnes à Kapoka, 3 à Mangimu, 5 à Mabanga, 3 à Tchani-Tchani et 4 autres à Mayimoya.

- Publicité-

Le CEPADHO condamne avec force ces tueries et recommande à la population à demeurer vigilante, tout en soutenant l’État de siège car l’ennemi multiplie de stratégies pour créer un climat de méfiance entre la population et l’armée.

« Les Djihadistes multiplient les attaques pour simuler leur invincibilité afin d’inviter la population à se méfier de l’État de siège et de ses animateurs », a-t-il fait savoir.

Il faut rappeler que ces attaques ont été perpétrées la journée et comme la nuit. Plusieurs autres personnes sont prises en otage par les groupes armés et principalement par les rebelles ougandais des ADF.

Azarias Mokonzi

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU