PUBLICITÉ

Tensions à l’Unikin: la Force des Patriotes appelle les étudiants au calme en attendant le résultat des enquêtes

Les réactions fusent de partout après le meurtre, samedi 24 juillet dernier d’un étudiant de l’Université de Kinshasa.
Réagissant également à ce drame, le Parti Politique “Force des Patriotes” et son président national Honoré Mvula Kabala ont, à travers un message de condoléances adressée à la famille biologique et estudiantine de l’illustre disparu, condamné cet acte qu’ils qualifient de barbarie.

« Avec un cœur compatissant, le parti politique Force des Patriotes présente ses sincères condoléances à la famille éprouvée et demande aux autorités de prendre en compte les recommandations du secrétariat académique de l’Université de Kinshasa suggéré le dimanche dernier », lit-on dans ce message.

- Publicité-

La Force des Patriotes appelle cependant, les étudiants au calme en entendant le résultat des enquêtes diligentées par les autorités compétentes.

« Le parti politique Force des Patriotes et son président Honoré Mvula appellent les étudiants de l’Université de Kinshasa au calme tout en entendant le résultat de l’enquête qui est en cours comme annoncer dans le communiqué de l’inspecteur de la police », ajoute ce message.

En outre, le parti cher à Honoré Mvula demande que la justice soit faite, afin que les actes pareils ne s’en suivent plus jamais.

Shama Honoré, étudiant en G2 en Sciences de l’information et de la Communication, tué par balle par un policier samedi dernier au quartier Libération dans la commune de Selembao alors qu’il enregistrait la vidéo d’une scène dans le cadre du travail pratique du cours de l’initiation au cinéma.

Ce matin, la situation a dégénéré forte tension a sur le campus de l’université de Kinshasa. Les étudiants ont manifesté pour réclamer notamment l’arrestation du policier auteur de cette bavure qui est toujours en fuite. Des blessés, des interpellations et des dégâts matériels importants sont signalés à la suite des affrontements avec la police déployée sur le site pour tenter de ramener de l’ordre.

Le bilan officiel fait état de 5 blessés dont un officier supérieur de la police, 31 étudiants interpellés, 13 personnes infiltrées venant du quartier Mbanza Lemba arrêtées avec 2 machettes, 1 véhicule « ketch » incendié et le sous-commissariat de police Mont Habor vandalisé et incendié.

Carmel NDEO

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU