PUBLICITÉ

Meurtre de l’étudiant Honoré Shama : calme précaire à l’UNIKIN

La tension était forte ce matin à l’université de Kinshasa. Les étudiants très en colère, manifestaient contre le meurtre de leur camarade Shama Honoré, étudiant en G2 en Sciences de l’information et de la Communication, tué par balle par un policier samedi dernier alors qu’il était en tournage d’une pièce théâtrale pour le compte d’un travail pratique. La Police déployée sur le lieu a dispersé à coup de gaz lacrymogène les manifestants.

Selon la version des faits donnée par la Police Nationale Congolaise, les forces de l’ordre auraient simplement voulu contrôler l’autorisation de tournage, mais c’est parce qu’ils n’ont pas pu produire le document que l’assistant a alors été emmené. En colère, les étudiants ont commencé à lancer des projectiles sur les policiers.

« C’est en voulant tirer une balle de sommation par terre, par imprudence, selon ce communiqué, que l’étudiant est touché au ventre », peut-on lire dans cette mise au point de la PNC.

Le policier auteur de cette bavure s’était enfui abandonnant son arme et son uniforme.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU