PUBLICITÉ

Jacky Ndala poursuivi en flagrance pour « provocation directe à désobéir aux lois »

Après avoir été verbalisé ce mardi 20 juillet 2021 au parquet près la Cour d’Appel de Matete, Jacky Ndala, coordonnateur de la jeunesse du parti politique de Moïse Katumbi (Ensemble pour la République) est poursuivi en flagrance pour « provocation directe à désobéir aux lois » devant un des tribunaux de paix du ressort de la Cour d’Appel de Matete, apprend POLITICO.CD.

« Le Procureur Général de Matete vient de décider de poursuivre en flagrance Jacky Ndala pour « provocation directe à désobéir aux lois » devant un de tribunaux de paix du ressort de la Cour d’Appel de Matete. Ns demandons à ce qu’il ait droit à un procès équitable », a fait savoir maître Georges Kapiamba président de l’association Congolaise pour l’Accès à la justice.

Appréhendé par les services de sécurité dimanche 18 juillet dernier, le coordonnateur national de la jeunesse de Ensemble pour la République a été détenu dans les locaux de l’ANR avant d’être auditionné.

Réagissant à cette arrestation, le secrétaire général du parti cher à Moïse Katumbi, membre de l’Union sacrée Dieudonné Bolengetenge a dénoncé les auteurs de ce comportement qui selon lui, utilisent de façon éhontée, des services de protection de la République à des fins de brimades, d’intimidation et d’intolérance politique et a exigé sa relaxation immédiate et inconditionnelle.

Dans cette même optique, le SG de ce parti a invité la communauté internationale à bien observer la montée des dérives et des initiatives à haut risque en cours qui dit-il, risquent de replonger ce pays dans l’abime.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU