mercredi, juillet 28, 2021
DRC
48,768
Personnes infectées
Updated on 28 July 2021 à 12:54 12 h 54 min
DRC
18,248
Personnes en soins
Updated on 28 July 2021 à 12:54 12 h 54 min
DRC
29,497
Personnes guéries
Updated on 28 July 2021 à 12:54 12 h 54 min
DRC
1,023
Personnes mortes
Updated on 28 July 2021 à 12:54 12 h 54 min

l'info en continu

Didier Budimbu, Théo Ngwabije et l’entreprise Congaz échangent sur l’exploitation du gaz du lac Kivu

- Publicité-

Le Ministre des Hydrocarbures, Didier Budimbu Ntubwanga, s’est entretenu ce lundi 19 juillet 2021 avec le Gouverneur du Sud-Kivu, Théo Ngwabije Kasi, accompagné d’une délégation de l’entreprise gazière, Congaz, sur l’extraction du gaz méthane se trouvant dans le lac Kivu.

Selon Théo Ngwabije, l’exploitation du gaz méthane du lac Kivu est une grande opportunité économique et présente plusieurs bénéfices au profit de la province du Sud-Kivu. Il indique que l’exploitation de ce gaz permettra la production de l’électricité et autres, ce qui produira des ressources financières qui alimenteront les caisses de l’État.

- Publicité-

L’entreprise gazière Sud-africaine Congaz, pressentie pour exploiter ce gaz, se dispose à financer le lancement de cette opération à hauteur de 400 millions de dollars américains dans le but de la rendre concrète.

“Ce projet va apporter, à terme, du courant électrique dans le Grand Kivu et bien au-delà. Cela nécessite la construction des pipelines afin de vendre le gaz congolais même à l’extérieur du territoire national”, explique un délégué de l’entreprise Congaz.

Le Ministre des Hydrocarbures a demandé à ladite entreprise de préparer des documents administratifs qui s’y rapportent, en vue de formaliser cette collaboration en aboutissant à une signature d’un contrat.

Le lac Kivu contient environ 60 km3 de méthane (CH4) mais également 300 km3 de dioxyde de carbone (CO2).

D’après la cellule de communication du Ministère des Hydrocarbures, l’exploitation du gaz méthane enfoui dans le lac Kivu, pourrait être la première étape d’une production massive de l’électricité qui équivaut à plus de 100 milliards de Kwh.

La même source renseigne que l’extraction de ce gaz, d’une part, va profiter à la République démocratique du Congo sur le plan économique, et d’autre part, elle présente un danger en cas d’une éruption volcanique. Elle révèle également que c’est ce qui “explique l’empressement du ministre Didier Budimbu Ntubwanga qui met en avant son extraction urgente pour raisons évidentes”.

Christian Malele

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU