PUBLICITÉ

Grève des médecins : une commission mixte Gouvernement-banc syndical mise en place

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo et le Syndicat des Médecins du Congo (SYMECO) ont mis en place une commission mixte chargée d’examiner les désidératas des médecins. Cette décision résulte d’une réunion tenue dimanche 11 juillet à Kinshasa entre les deux parties.

« Il a été décidé de mettre en place la commission qui va devoir examiner les revendications des médecins, en termes des solutions concrètes à trouver à court, moyen et long terme. Et en contrepartie bien-sûr, le gouvernement de la République demande aux médecins des hôpitaux publics de reconsidérer la position d’aller en grève. Il va de soi, en tant que banc syndical, nous nous engageons à amener l’information auprès des médecins qui auront à décider de l’option finale à prendre », a déclaré le docteur Juvénal Muanda Nlenda, secrétaire général du SYMECO.

- Publicité-

Sur le plan administratif, ajoute le docteur Juvénal Muanda, « il a été décidé la mise en place d’une commission qui aura pour tâches, notamment d’actualiser le projet d’ordonnance présidentielle de promotion au grade de médecins résidents, chefs cliniques et généraux ainsi qu’une commission qui va devoir examiner la question relative à l’admission des médecins nouvelles unités sous statut. Il faudra aussi voir la question des médecins qui sont matriculés, mais qui ne sont pas payés ».

Ce pendant, en dépit de ces échanges entre le gouvernement et le banc syndical, les hommes à la blouse blanche ont décidé d’aller en grève sous un service minimum à dater de ce lundi 12 juillet.

Parmi les revendications des médecins, il ya entre-autres la suppression de l’impôt sur le revenu professionnel (IPR) prélevé sur la prime de risque professionnel, la réactivation des rubriques immunisées de la rémunération.

Carmel NDEO

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU