PUBLICITÉ

Me Jean-Marie Kabengela, avocat de Vital Kamerhe, interdit de prester pendant un an

Le Conseil National de l’Ordre des Avocats de la RDC, siégeant en premier et dernier ressort lors de sa session disciplinaire tenue le 14 juin dernier, a suspendu l’avocat Jean-Marie Kabengela Ilunga pour une durée de 12 mois, assortie de 5 ans d’inéligibilité aux charges ordinales.

Dans une circulaire rendue publique le 6 juillet par le Conseil de l’ordre des avocats du Barreau de Kinshasa-Matete dont une copie est parvenue à POLITICO.CD, à dater du 14 juin 2021, Maître Kabengela Ilunga, avocat au barreau de Kinshasa-Matete, a été sanctionné pour manquement au devoir de déférence et manquement en rapport avec l’alerte faite aux points focaux de FIDH.

« La présente circulaire est de stricte application et le Conseil de l’Ordre du Bureau de Kinshasa-Matete compte sur le concours de tous pour l’exécution effective et sans faille de ladite sanction disciplinaire », lit-on dans une circulaire envoyée à tous les avocats du barreau de Kinshasa-Matete, au bâtonnier national pour ne citer que ceux-là.

Par conséquent, prévient ce Conseil, tout avocat qui comparaît contre l’avocat Jean-Marie Kabengela Ilunga s’expose à des poursuites susceptibles de sanctionnes disciplinaires.

Signalons que Maître Kabengela Ilunga est l’un des avocats conseil de Vital Kamerhe. Il a aussi plaidé la cause de son client (Vital Kamerhé) lors du procès de 100 jours.

Christian Okende

- Publicité -

EN CONTINU