mardi, octobre 26, 2021
DRC
57,453
Personnes infectées
Updated on 26 October 2021 à 2:28 2 h 28 min
DRC
5,432
Personnes en soins
Updated on 26 October 2021 à 2:28 2 h 28 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 26 October 2021 à 2:28 2 h 28 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 26 October 2021 à 2:28 2 h 28 min

l'info en continu

La Belgique reconnaît l’efficacité du vaccin astraZeneca utilisé en RDC

- Publicité-

La Belgique a annoncé, le mercredi 7 juillet 2021, qu’elle reconnaît le Covishield qui est distribué à travers l’initiative COVAX et qui a exactement la même efficacité et les mêmes propriétés que le vaccin astraZeneca qui est utilisé massivement dans l’Union Européenne.

D’après l’Ambassade belge à Kinshasa, Bruxelles a reconnu l’efficacité de la vaccination avec le sérum d’AstraZeneca utilisé en République Démocratique du Congo. Car, à l’en croire, c’est le même vaccin qui est utilisé en Belgique. « Le vaccin astraZeneca est important pour lutter contre les inégalités vaccinales et l’hésitation vaccinale», a tweeté Meryame Kitir Ministre belge du développement et coopération.

- Publicité-

En revanche, ce vaccin a été remis en cause par le Président de la République, Félix Tshisekedi au cours d’une interview accordée à la RTNC et Top Congo FM à l’occasion des 61 ans d’indépendance de la RDC.

Pour lui, en effet, il y a un problème avec ce vaccin. Ce n’est pas efficace avant d’annoncer que les prochains vaccins arriveront, si tout va bien, à la fin de mois de juillet.

« Je crois que j’ai eu raison de ne pas me faire vacciner… Je n’ai pas eu tort en parlant d’AstraZeneca… Il y a un problème avec ce vaccin… Les prochains vaccins qui arriveront, vous verrez, ma femme et moi, nous allons nous allons nous faire vacciner », avait déclaré le Chef l’État, Félix Tshisekedi.

Pas plus tard que le 5 juillet, le Ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention avait annoncé, à travers un communiqué officiel, le décès d’un compatriote survenu le lendemain du jour de sa vaccination contre la Covid-19 à Kinshasa.

Christian Okende

- Publicité -

EN CONTINU