PUBLICITÉ

Gratuité de l’enseignement primaire : 100 000 FC seront ajoutés sur le salaire des enseignants dans le cadre du deuxième palier de la paie

Le Premier Ministre Sama Lukonde Kyenge, a présidé ce vendredi 2 juillet 2021 par visioconférence, la dixième réunion du Conseil des Ministres du Gouvernement de la République. Plusieurs points ont été abordés notamment le sujet relatif à l’état des lieux de la mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement primaire en RDC.

Intervenant au cours de la 10e réunion du conseil des Ministres, Tony Mwaba a présenté l’état des lieux de la mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement primaire en République Démocratique du Congo.

D’après le compte rendu de cette reunion gouvernementale, le Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), a soumis un état des besoins urgents identifiés dans ce sous-secteur.

Il s’agit respectivement de :

  • La mise à la retraite des enseignants dont l’âge varie entre 65 ans et 105 ans et la prise en charge des enseignants nouvelles unités ;
  • L’acquisition des matériels didactiques pour la passation des épreuves certificatives des écoles d’enseignement spécial.

D’après le Ministre Tony Mwaba, ces besoins seront couverts par le Gouvernement et ses partenaires du secteur de l’éducation.

En plus, le Ministre de l’EPST a sollicité la prise en charge par le Gouvernement, notamment de:

  • Du paiement de la prime de brousse aux enseignants des territoires non bénéficiaires des indemnités de transport et de logement ;
  • Du paiement du deuxième palier de la mise en œuvre de la gratuité consistant en l’ajout de 100 000 CDF à chaque enseignant;
  • De la gestion des écoles d’application et des écoles spéciales à travers le paiement de la prise en charge des enseignants et le paiement des frais de fonctionnement.

Un long débat s’en est suivi notamment pour assurer

En rapport avec une meilleure préparation de la rentrée scolaire prochaine, un long débat a eu lieu au cours du conseil des Ministres. Pour ce faire, une réunion d’harmonisation sur les questions budgétaires sera organisée autour du Premier Ministre avec les Ministres concernés. Il sera question de permettre entre autres, la prise en charge des autres paliers de la gratuité de l’enseignement primaire considérée comme une question prioritaire pour le Gouvernement.

Au finish, les membres du gouvernement ont approuvé l’état des lieux fait par le Ministre lgEPST portant sur la mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement primaire et a levé l’option de le soumettre à l’examen d’une Commission ad hoc présidée par le Premier Ministre avec les Ministres sectoriels concernés sur les aspects budgétaires.

Junior Ngandu

- Publicité -

EN CONTINU