samedi, octobre 16, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Félix Tshisekedi dote l’Observatoire Volcanologique de Goma de deux véhicules 4×4

- Publicité-

Au dernier jour de sa mission dans la province du Nord-Kivu, le Président de la République Félix Tshisekedi a visité, le jeudi 1 juillet à Goma, les installations de l’Observatoire Volcanologique de Goma (OVG).

L’objectif du déplacement du Chef de l’État Congolais était, rapporte la Cellule de Communication de la Présidence de la RDC, d’échanger avec l’équipe des scientifiques chargés de la surveillance du Volcan Nyiragongo et du lac Kivu.

- Publicité-

Pendant des heures, l’équipe des scientifiques lui a fourni plusieurs explications. Suivant le Directeur Général de l’OVG Adalbert Muhindo, ses équipes surveillent au quotidien et en temps réel le volcan grâce à 15 stations sismologiques déployées autour du volcan et qui renvoient les informations qui sont décryptées instantanément à Goma et dans plusieurs autres centres sismologiques du monde.

« Ce n’est pas assez, mais ces équipements suffisent pour donner des informations fiables », a ajouté le DG de l’OVG qui a confirmé que le volcan Nyiragongo reste un danger pour la ville de Goma par le fait d’avoir un lac des laves permanent perché à 3500m d’altitude.

Les prélevés de l’OVG ont démontré que les 3 grandes éruptions volcaniques qui ont secoué la Ville de Goma (1977, 2002 et 2021) suivent la même trajectoire, selon les experts de l’OVG.

Entre 2002 et 2021 la ville de Goma est passée de 13 à 70 km². La fertilité du sol volcanique et la disponibilité du matériel de construction poussent la population à s’installer au pied du volcan, déplorent les spécialistes de l’OVG.

Au département de sismologie, souligne toujours la même source, le Président de la République s’est fait expliquer les mécanismes de surveillance du Lac Kivu et la cartographie des sites réputés dangereux en gaz méthane.

Par ailleurs, le staff de l’OVG a félicité Félix Tshisekedi pour l’option prise dans le processus du dégazage au site de Kabuno.

Malgré la présence d’appareils « sophistiqués » pour la surveillance du Volcan et du Lac ainsi que de « l’expertise avérée » de ses scientifiques, l’OVG connait des difficultés de mobilité d’agents vers le cratère, d’après la cellule de communication du Président.

À cet effet, le Président de la République Félix Tshisekedi a remis 2 véhicules tout terrain pour assurer la mobilité des équipes.

Quant aux équipement supplémentaires de surveillance, le Président de la République attend de l’OVG un rapport complet par l’entremise du ministre de la recherche scientifique, conclut le dépêche de la Présidence de la RDC.

Dominique Malala

- Publicité -

EN CONTINU