PUBLICITÉ

3ème vague de COVID-19 en RDC : « nos hôpitaux sont débordés, il n’y a plus de place pour les réanimations » (Dr Muyembe)

Dans une interview diffusée le vendredi 2 juillet sur la Radio France internationale, le coordonnateur national de la riposte contre la pandémie de covid-19 en RDC, Dr Jean-Jacques Muyembe Tamfum est largement revenu sur l’évolution de la troisième vague de cette maladie mondiale, qui a soudainement réapparue au pays depuis le début du mois de Juin dernier. Sur RFI, Muyembe a démontré le péril qu’encourt la RDC à cette troisième vague de Coronavirus notamment avec l’afflux de malades dans les hôpitaux.

« Nos hôpitaux sont débordés, il n’y a plus de place pour des réanimations, et également les morgues sont donc débordés. L’évolution de la maladie est vraiment très rapide. Et si ça continue cette allure là , vraiment ça va être un catastrophe pour la RDC », a renseigné le médecin responsable de l’INRB/Kinshasa.

Cependant, Dr Muyembe a indiqué qu’au moins 5000 personnes sont vaccinées. Un nombre qui, estime-t-il, ne représente rien pour la RDC.

« Pour le moment, nous avons vacciné jusqu’à présent 5000 personnes. Nous faisons toujours face à une certaine réticence de la population à accepter la vaccination mais je pense qu’avec la gravité de cette troisième vague, il y a de plus à plus d’engouement pour aller se faire vacciner. C’est la seule solution pour sortir du bourbier dans le quel se trouve le pays et maîtriser cette épidémie en Afrique », a insisté Dr Jean-Jacques Muyembe Tamfum sur la RFI.

En RDC, depuis la survenue de la covid-19, le 10 mars 2020, plus de 28 000 cas positifs ont déjà été notifiés. Ce vendredi, le comité multisectoriel de la riposte contre cette pandémie a, dans son bulletin d’information mis à jour, indiqué que 418 nouveaux cas ont été confirmés, dont 315 à Kinshasa, 48 au Kongo Central, 21 à la Tshopo, 12 au Nord-Kivu, 10 dans le Haut-Uélé, 9 au Lualaba et 3 en Ituri.

Serge SINDANI

- Publicité -

EN CONTINU