samedi, octobre 16, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Baisse des prix des vivres : l’ACAJ appelle le Gouvernement à matérialiser cette décision pour soulager le peuple

- Publicité-

Contre toute attente, depuis le week-end dernier, les violons ne s’accordent plus entre le Gouvernement et la FEC au sujet de l’allègement des prix des denrées de première nécessité. Pour l’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ), à cet effet, le Gouvernement doit prendre toutes les dispositions pour que les décisions annoncées soient matérialisées dans les meilleurs délais aux fins de soulager le peuple congolais dangereusement menacé par l’insécurité alimentaire.

Cette association de Me Georges Kapiamba, rappelle en effet, que cette décision est loin d’être une innovation, le constat dressé par le gouvernement a déjà fait l’objet du rapport 2 d’audit des prix et du commerce triangulaire réalisé, depuis 2013, par la firme MENAA FINANCE 1, à la demande du Ministère de l’Économie et Commerce, sans qu’aucune suite idoine n’y soit réservée par les Gouvernements successifs.

- Publicité-

A en croire Georges Kapiamba, ledit rapport avait déjà mis en évidence notamment l’ampleur du commerce triangulaire, la faiblesse du système statistique et partant la dépendance de l’économie congolaise à l’égard des importateurs ; la vulnérabilité alimentaire de la RDC aggravée par l’opacité des circuits d’importation et l’impossibilité d’assurer une traçabilité des importations et la façon dont les parties prenantes au commerce triangulaire tirent profit de la situation.

Face à ce constat qu’il qualifie d’une maffia systémique entretenue et couverte par un semblant de l’égalité, l’ACAJ encourage le Gouvernement à poursuivre la concertation avec toutes les parties concernées dont les organisations de défense des consommateurs pour une issue favorable à la population.

Dans un communiqué rendu public ce lundi 28 juin dont une copie est parvenue à POLITICO.CD, l’ACAJ prévient le Gouvernement d’envisager d’ores et déjà des solutions alternatives capables, d’une part d’assurer une maîtrise optimale des circuits de commande auprès des fournisseurs étrangers et, d’autre part de maintenir une desserte maritime régulière et sans interruption à partir des centres d’approvisionnement jusqu’aux points de consommation.

« S’agissant d’une question touchant à la souveraineté alimentaire de la RDC, le gouvernement sera jugé sur sa capacité effective à sortir les congolais de la famine galopante qui les accable inexorablement», a conclu Me Georges Kapiamba.

Christian Okende

- Publicité -

EN CONTINU