lundi, octobre 25, 2021
DRC
57,432
Personnes infectées
Updated on 25 October 2021 à 2:27 2 h 27 min
DRC
5,411
Personnes en soins
Updated on 25 October 2021 à 2:27 2 h 27 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 25 October 2021 à 2:27 2 h 27 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 25 October 2021 à 2:27 2 h 27 min

l'info en continu

Ituri : deux militaires FARDC accusés de perte d’armes, condamnés à 5 ans et 3 ans de servitude pénale

- Publicité-

L’auditeur militaire supérieur de la cour militaire de l’Ituri à Bunia a requis une peine de cinq ans de servitude pénale principale à l’encontre du Lieutenant Colonel Jean-Lambert Munano et trois ans contre l’adjudant première classe Bienvenue Ngwanga qui étaient poursuivis pour perte de cinq armes de guerre par « négligence ».

Ce jugement a été rendu le samedi 26 juin 2021 à Bunia lors de l’audience de la cour militaire de cette province siégeant en matière répressive au premier degré.

- Publicité-

Si l’organe de la loi a sollicité de la cour la rétrogradation du Lieutenant Colonel Jean-Lambert Munano et de la rétention de l’adjudant première classe Bienvenue Ngwanga, le ministère public a quant à lui mis en charge l’officier militaire, sa responsabilité dans la perte de ces armes de guerre au mois d’octobre 2020 dans la localité de Bogoro, en territoire d’Irumu.

Et pour l’auditeur militaire supérieur, le Lieutenant Colonel Jean-Lambert Munano en tant diplômé logisticien devait prendre des précautions nécessaires pour la protection du dépôt d’armement des forces armées congolaises.

Par ailleurs, la défense dans sa plaidoirie, a estimé que la responsabilité de perte d’armes de guerre était plutôt du commandant régiment qui n’avait pris aucune disposition malgré les demandes des militaires qui montaient la garde au niveau de ce dépôt d’armement.

La défense a plaidé à la cour, pour des larges circonstances atténuantes en faveur de son client, lieutenant colonel qui a un casier judiciaire vierge avant d’appeler également cette même cour à ne pas considérer la demande du ministère public sur la rétrogradation de son client.

La cour qui a entendu les deux parties au procès ainsi que les prévenus à la barre a clos le débat pour prendre la cause en délibéré avant de rendre son premier arrêt qui pourra intervenir le vendredi 02 Juillet de cette année.

Gloire Mumbesa, depuis Djugu

- Publicité -

EN CONTINU