mardi, octobre 26, 2021
DRC
57,453
Personnes infectées
Updated on 26 October 2021 à 2:28 2 h 28 min
DRC
5,432
Personnes en soins
Updated on 26 October 2021 à 2:28 2 h 28 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 26 October 2021 à 2:28 2 h 28 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 26 October 2021 à 2:28 2 h 28 min

l'info en continu

Kinshasa Covid-19 : les transports en commun réautorisés à embarquer 100% de passagers de leur capacité d’accueil

- Publicité-

Après la hausse générale du prix des transports causée par la mise en application des mesures préventives dans la journée de mercredi 23 juin à Kinshasa, Gentiny Ngobila a fait volte-face en autorisant les transports en commun à embarquer jusqu’à 100% de leur capacité d’accueil (place de passagers) et ce, en respectant obligatoire le port de masque.

Cette décision, ressort d’une réunion regroupant notamment les autorités provinciales de la police et le Gouverneur de Kinshasa ténue dans la soirée du mercredi 23 juin 2021.

- Publicité-

D’après le Général Sylvano Kasongo, numéro 1 de la police de la ville de Kinshasa qui a fait le point de cette réunion, la police sera déployée sur toutes les artères de la ville pour contrôler cette mesure.

« Il a été décidé qu’à partir de jeudi seul le port du masque est obligatoire dans les véhicule de transport en commun. Il ne faut pas oublier qu’on ne tolérera pas les personnes debout dans les véhicules. Tout le monde doit être assis. La police ne contrôlera plus le respect de 50% », a-t-il dit.

Toutefois, Sylvano Kasongo précise que l’amende sera appliquée qu’aux Bus ou mini-bus qui embarqueront plus de 100% du nombre normal de passagers.

Rappelons que dans un arrêté rendu public lundi 21 juin 2021, le Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka a déterminé les amendes à coller aux contrevenants aux mesures de renforcement prises par le président de la République Félix Tshisekedi et le gouvernement pour lutter contre la troisième vague de la pandémie qui sévit en RDC et particulièrement Kinshasa qui en demeure l’épicentre.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU