mardi, octobre 19, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Kasaï-Oriental : la LUCHA accuse les autorités de Kinshasa d’empêcher le retour du Président de l’assemblée provinciale

- Publicité-

Le mouvement citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA), section de Mbuji-mayi, déclare que le Président de l’organe délibérant du Kasaï Oriental, Ives Muamba Kadima, est retenu de force à Kinshasa depuis un certain temps. Cette déclaration de la LUCHA a été rendue publique le mercredi 23 juin 2021.

« La LUCHA dénonce le maintien de force du Président de l’Assemblée provinciale à Kinshasa, après que les députés aient destitué l’ancien Gouverneur Jean Maweja Muteba. Depuis plus d’un mois, monsieur Yves Muamba Kadima a été appelé d’urgence à Kinshasa pour éclairer la religion du Gouvernement central sur la procédure qui a abouti à l’éviction de l’ex-gouverneur. Depuis lors, il tente en vain de retourner en province puisqu’il y a un ordre manifestement illégal donné aux services de migration de ne pas le laisser rentrer en province », peut-on lire dans ce document parvenu à POLITICO.CD.

- Publicité-

La LUCHA section de Mbuji-mayi qualifie cet acte « d’harcèlement » et de « violation de droits humains ».

« Nous sommes sidérés par cet acte qui n’a aucun fondement légal et demandons aux autorités de Kinshasa de cesser immédiatement cet harcèlement qui constitue, par dessus tout, une violation des droits humains. Dans cette cabale, nous restons solidaires avec le président de l’Assemblée provinciale et nous lui apportons notre soutien moral et nos encouragements pour l’acte héroïque posé par lui », indique ce mouvement citoyen.

La LUCHA invite la population à rester mobilisée car, estime t-elle, son avenir dépend étroitement à la qualité des dirigeants qu’elle se choisira. Elle ajoute par ailleurs que « la prochaine élection du Gouverneur que souhaitons ardemment devrait être une opportunité de faire grandir notre démocratie par un débat citoyen responsable qui interdit tout recours à la violence et autres moyens non conventionnelles en démocratie ».

Signalons que le Président de l’Assemblée provinciale du Kasaï-Oriental, Ives Muamba Kadima, n’a toujours pas regagné sa province depuis qu’il a été convoqué urgemment à Kinshasa par le Ministre de l’Intérieur honoraire, Gilbert Kankonde, le mois d’avril dernier, quelques jours après la destitution du Gouverneur Jean Maweja Muteba par les élus provinciaux.

Christian Malele

- Publicité -

EN CONTINU