jeudi, octobre 28, 2021
DRC
57,470
Personnes infectées
Updated on 28 October 2021 à 16:32 16 h 32 min
DRC
5,449
Personnes en soins
Updated on 28 October 2021 à 16:32 16 h 32 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 28 October 2021 à 16:32 16 h 32 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 28 October 2021 à 16:32 16 h 32 min

l'info en continu

La DGRK sera dans tous les postes de la police pour percevoir les amendes en cas de violation des mesures barrières (Sylvano Kasongo)

- Publicité-

Le Général Sylvano Kasongo Kitenge, Commissaire provincial de la Police ville de Kinshasa, a indiqué ce mardi 22 juin 2021 que les agents de la Direction Générale des Recettes de Kinshasa (DGRK) vont accompagner la police en vue de percevoir toutes les amendes. Cette nouvelle intervient suite à certaines mesures prises par le Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, afin de lutter contre la 3è vague de la Covid-19.

« Dans toutes les barrières, vous verrez les agents de la DGRK à partir d’aujourd’hui. Si tu ne respectes pas les mesures après 22h, tu paies l’amende et on te donne la quittance. La DGRK sera dans toute la police de manière à ce que l’argent soit canalisé là-bas », a affirmé Sylvano Kasongo Kitenge.

- Publicité-

Le Commissaire provincial de la Police ville de Kinshasa rappelle également que cette mesure s’applique à tout le monde.

« Le couvre-feu ne concerne pas seulement les véhicules. C’est pour tout le monde. À partir de 21h tous les restaurants ferment pour permettre aux gens de rentrer à la maison. À 22h, on te voit à pied on t’interpelle. Même les gens qui vendent sur les avenues, le gouverneur a dit que si on te voit on t’arrête », a-t-il poursuivi.

Dans le cadre de la riposte contre la 3è vague de la Covid-19 en RDC, le Gouverneur de la ville de Kinshasa Gentiny Ngobila a signé un arrêté le 21 juin dernier, fixant diverses amendes à payer en cas de violation des mesures barrières prises pour lutter contre la Covid-19.

L’amende s’élève à 10.000 FC pour défaut de port de masque, à 50.000 FC pour violation du couvre-feu, à 20.000 FC pour les conducteurs de taxi-moto transportant à partir de deux personnes.

Christian Malele

- Publicité -

EN CONTINU