PUBLICITÉ

Terrasses, boîtes de nuits, bars fermés et les transports en communs ne peuvent prendre que 50% de passagers (Conseil des Ministres)

Pour pallier à la propagation du coronavirus entrée en sa troisième phase en République Démocratique du Congo, le Conseil des Ministres tenu le vendredi 18 juin, présidé par Félix Tshisekedi, a opté pour plusieurs mesures supplémentaires à celles annoncées le mardi dernier. Parmi ces mesures, le Conseil des Ministres a décidé de la fermeture de tous les bars, terrasses, boîtes de nuits et discothèques, annonce le Porte-parole du Gouvernement. Les transports en commun doivent réduire sensiblement leurs passagers de 50%.

« Les usagers des transports en commun, à l’exception des enfants jusqu’à l’âge
de 6 ans accomplis, sont tenus de se couvrir la bouche et le nez en portant un masque. Dans les transports publics, seuls 50% de la capacité d’accueil seront tolérés. Tous les passagers devront être assis, s’il s’agit de bus ou autocars. Les mototaxis ne sont autorisées à ne prendre qu’un seul passager. Tous les bars, terrasses, discothèques et boites de nuits restent fermés », lit-on de compte rendu de cette réunion.

Afin de limiter le plus possible les contacts physiques entre les personnes, le Gouvernement insiste sur le fait qu’il est interdit tout rassemblement, réunion, célébration, de plus de 20 personnes dans les lieux publics.

Dans cette logique, « la vente sur la voie publique est strictement interdite. Les vendeurs sont obligés de gagner l’intérieur des marchés. À l’intérieur des marchés publics, l’entrée est subordonnée à la prise de la température corporelle, au lavage des mains à l’eau et au savon et au port obligatoire et correct du masque ».

L’Administration publique, les entreprises publiques ainsi que privées
demeurent ouvertes à 50% de leur capacité d’accueil. Obligation est faite à tous les employeurs à faire preuve d’une gestion efficiente du personnel et le recours, le cas échéant, au travail à distance ou télétravail.

Les universités et les milieux scolaires demeurent ouverts avec le renforcement du strict respect des gestes barrières.
Tandis que les églises sont astreintes à réduire le nombre des participants à 50% de leur capacité d’accueil lors des cultes et à respecter les mesures
barrières, ainsi que la distanciation sociale.

Cependant, les restaurants sont autorisés à fonctionner jusqu’à 21h00 à une capacité d’accueil ne dépassant pas 50 %.

Stéphie MUKINZI

- Publicité -

EN CONTINU