mardi, octobre 19, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Beni : Félix Tshisekedi demande pardon aux élèves violemment réprimés pendant qu’ils exigeaient sa présence dans la région

- Publicité-

Le Président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, séjourne dans la province du Nord-Kivu pour, dit-il, compatir avec les sinistrés de l’éruption volcanique de Nyiragongo et les victimes de l’insécurité. Devant les forces vives de Beni, Félix Tshisekedi a demandé pardon aux élèves qui étaient violemment réprimés par les forces de sécurité alors qu’ils exigeaient sa présence dans cette région. Il dit ne pas être au courant des violences exercées sur ces élèves et instruit à son protocole de prendre en charge ceux qui ont eu des problèmes de santé.

« Je vous demande pardon. Je n’étais pas au courant de toutes ces violences exercées sur les enfants. Je crois qu’il faut ouvrir une enquête et sanctionner ceux qui ont porté la main sur les enfants. J’aimerais que vous donniez à mon protocole les noms de tous les élèves qu’ont eu des problèmes de santé, de blessures pour voir comment est-ce que nous allons prendre ça en charge », a dit Félix Tshisekedi.

- Publicité-

Les forces de l’ordre avaient tiré des coups de feu en l’air et utilisé des bâtons pour disperser les élèves qui manifestaient depuis huit jours devant la mairie de Beni pour réclamer la venue du président congolais afin de proposer un plan pour lutter contre l’insécurité permanente dans l’Est du pays.

Lors de l’intervention de la police et de l’armée, plusieurs jeunes ont été blessés et des dizaines d’autres ont été arrêtés.
Cette dispersion musclée d’un rassemblement d’enfants a choqué les parents qui avaient fait le tour des hôpitaux à la recherche des blessés.

Stéphie MUKINZI

- Publicité -

EN CONTINU