mercredi, juillet 28, 2021
DRC
48,970
Personnes infectées
Updated on 28 July 2021 à 14:54 14 h 54 min
DRC
18,450
Personnes en soins
Updated on 28 July 2021 à 14:54 14 h 54 min
DRC
29,497
Personnes guéries
Updated on 28 July 2021 à 14:54 14 h 54 min
DRC
1,023
Personnes mortes
Updated on 28 July 2021 à 14:54 14 h 54 min

l'info en continu

Guéguerre entre le Ministère de l’ESU et celui du Numérique : ce que révèle l’arrêté ministériel sur les affectations

- Publicité-

Tôt ce lundi 14 juin, un attroupement peu habituel a été observé devant le bâtiment que se partagent le Ministère de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU) et celui du Numérique, respectivement dirigés par Muhindo Nzangi et Eberande Kolongele. Cet immeuble est au centre de querelle entre les deux ministères depuis plusieurs semaines.

D’après les premières informations parvenues à POLITICO.CD, le Ministère du Numérique, nouvellement créé, avait procédé nuitamment à la fermeture de l’entrée principale partagée avec le ministère de l’ESU. Ce qui explique la grogne du personnel de l’ESU à l’encontre du Ministre du Numérique, que préside l’ancien directeur de cabinet adjoint du Chef de l’État.

- Publicité-

Joint par notre rédaction, le Ministère du Numérique s’est refusé de tout commentaire mais a apporté certains documents relatifs à l’arrêté ministériel portant affectation des locaux des immeubles du domaine public de l’État ainsi que la notification s’y rapportant.

« En exécution de l’arrêté Ministériel N°CAB/VPM-ITP/WNS/006/2021 du 22 avril 2021 de Son Excellence Monsieur le Vice-Premier Ministre, Ministre des Infrastructures et Travaux Publics, portant affectation des locaux des immeubles du domaine public de l’État, j’ai l’honneur de vous notifier l’affectation de l’immeuble et les annexes situés aux n°6 et 8 du Boulevard Tshatshi dans la commune de la Gombe, pour servir de bureau au Cabinet du Ministère du Numérique », peut-on lire dans une correspondance datant du 23 Avril dernier adressé à M. Eberande Kolongele par le Secrétaire Général aux Infrastructures et Travaux Publics (ITP), Jacques Ipongo Kumalela, dans laquelle il instruit, en copie, le Directeur-Chef de Service des bâtiments civils, « d’en faire le suivi et de me faire rapport ».

En effet, Willy Ngoopos Sunzhel, ancien vice-Premier Ministre, Ministre des ITP, avait procédé par son arrêté du 22 avril 2021 à une série de répartition des locaux devant abriter les membres du Gouvernement Sama Lukonde ainsi que leur cabinet. Au total 7 locaux, tous situés à la place « Royal » à Kinshasa/Gombe, étaient concernés par ces nouvelles mesures. Il s’agit notamment de Arwimi, Ubangi, Likasi, Kwango, Semois, Mongala ainsi que Kasaï dont le 7è étage, aile 1, a été attribué au Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU), actuellement en conflit avec celui du Numérique. Le 4è étage, toujours dans son aile 1 de l’immeuble Kasaï, a été également remis au Cabinet du Ministre Muhindo Nzangi.

Cependant, dans son article 3, l’arrêté du VPM des ITP, renseigne que « l’immeuble et les annexes situés aux n°6 et 8 du Boulevard Tshatshi dans la commune de la Gombe, sont affectés pour servir de bureau au Cabinet du Ministre du Numérique ».

Toutefois, ce refus d’accès aux agents de l’ESU intervient alors que le Ministre de tutelle est en déplacement à Goma, avec le Président de la République et certains témoins de cette guéguerre rencontrée sur place, estiment que cette tension entre ces deux ministères risque de jeter un discrédit sur le Gouvernement des Warriors dont la réputation voulue bonne, se corse.

Hervé Pedro

- Publicité -

EN CONTINU