mercredi, octobre 20, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

État de siège : le Gouvernement note les conflits entre la communauté « Nyali » et les « Banyabwisha » alliés aux ADF et CODECO

- Publicité-

Intervenant au conseil des Ministres tenu le vendredi 11 juin 2021, sous la présidence du chef du Gouvernement Jean-Michel Sama Lukonde, le Vice-Premier Ministre et Ministre de l’intérieur, la décentralisation et affaires coutumières a présenté la situation globale de l’État, caractérisée d’une part, par la prorogation de l’état de siège décrété dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu, et d’autre part, par le retour progressif des victimes de l’éruption du volcan Nyiragongo survenu le 22 mai 2021 à Goma et sa périphérie.

Dans sa présentation, il a indiqué qu’en province de l’Ituri il s’observe un conflit entre les membres de la
communauté « Nyali » et ceux de la tribu « Banyabwisha », alliés aux terroristes ADF/MTM et milices CODECO.

- Publicité-

Cette situation qui s’apparente, selon le Gouvernement congolais, à des « actions punitives préméditées » s’explique par le massacre d’une cinquantaine de civils « Nyali » dans le territoire d’Irumu et l’enlèvement de 25 orpailleurs de cette tribu par les miliciens CODECO, le 5 juin dernier dans un chantier minier artisanal situé dans le triangle de la forêt de Boku-Mongbalu-Dala dans le territoire de Djugu.

« Tous les otages ont été libérés par la suite et certains d’entre eux s’en sont sortis avec des blessures à coups de machette. » informe le Vice-premier de l’intérieur.

Face à cette situation, les autorités congolaises ont indiqué leur engagement à poursuivre la pacification progressive des plusieurs régions de l’Ituri, en proie à un théâtre des conflits intercommunautaires et massacres en série.

« Le gouvernement s’est engagé notamment à
consolider les efforts de pacification entre communautés et à poursuivre la sensibilisation des déplacés à regagner leurs milieux, dans les zones récupérées et sécurisées par les forces de défense et de sécurité. » a indiqué le patron de l’intérieur et affaires coutumières au conseil des ministres.

Signalons que treize (13) villages ont été reconquis en territoire d’Irumu dans la province de l’Ituri. Les activités socio-économiques ont normalement repris. L’appel des autorités locales est lancé aux
populations du territoire d’Irumu de « regagner les villages pacifiés par les FARDC tout en les invitant à une cohabitation pacifique des communautés pour une paix durable. »

Serge SINDANI

- Publicité -

EN CONTINU