PUBLICITÉ

Ituri : 7 civils tués, plusieurs autres pris en otage et des maisons incendiées par les ADF à Boga

Sept (7) civils ont de nouveau été tués par les rebelles ougandais ADF la journée du lundi 7 juin 2021 dans l’agglomération de Boga située dans le territoire d’Irumu, en Ituri.

D’après la société civile qui a livré ce bilan à POLITICO.CD, c’est l’après-midi que les rebelles ont pris d’assaut cette agglomération en tuant les civils. Parmi les victimes, certaines ont été tuées par arme à feu dans leur fuite et d’autres par arme blanche.

- Publicité-

Outre ce bilan, plusieurs autres personnes ont été prises en otage par ces assaillants, apprend-on. Selon Gili Gotabo Président de la société civile, les ADF ont incendié l’hôpital général de Boga et plusieurs autres maisons.

Suite à cette situation, une forte débandade s’observe. Le Chef de cette agglomération, Monsieur Taboro Kato qui confirme l’information, précise que deux assaillants ont aussi été neutralisés par l’armée. Il renseigne aussi que deux autres rebelles ont été capturés lors des combats.

À quelques kilomètres de là, à Irumu, un mouvement suspect des présumés rebelles ougandais ADF a été observé toute la journée du lundi 07 juin aux alentours des villages Mbelenga et Pika Maibo, situés à une cinquantaine de Km au sud de Komanda, dans la chefferie des Walese Vonkutu en Ituri.

Une situation qui était à la base d’une panique généralisée dans le chef des habitants qui ont commencé à se déplacer, renseigne Soniau Malangay, Secrétaire de la société civile de Walese Vonkutu. Ceci intervient 24 heures seulement après l’alerte de cet acteur de la société civile, annonçant une éventuelle érection de la base des présumés combattants ADF dans le groupement Badibongo siya.

Cependant, Soniau Malangay plaide pour l’intervention des autorités compétentes en « concrétisant l’état de siège dans cette partie ».

Contacté à ce sujet par la POLITICO.CD, le Lieutenant Jules Ngongo, Porte-parole du secteur opérationnel des FARDC en Ituri, précise que la situation est contrôlée par l’armée. Il appelle la population au calme et surtout à dénoncer les cas suspects aux services de sécurité. Il indique dans la foulée que des dispositions sécuritaires adéquates sont déjà prises pour barrer la route aux ennemis de la paix.

En dernière nouvelle, nous apprenons que ces rebelles ADF ont voulu attaquer Mambelenga mais ils ont été vite repoussés par l’armée. Une situation qui a perturbé momentanément la circulation sur la RN 4. Selon la CRDH, plusieurs personnes seraient prises en otage par ces assaillants au niveau de MANZEBI.

Azarias Mokonzi depuis Beni

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU