PUBLICITÉ

Sud-Kivu : plusieurs femmes victimes de cas d’insécurité à Walungu

La situation sécuritaire devient de plus en plus inquiétante dans plusieurs coins de la province du Sud-Kivu et particulièrement dans le territoire de Walungu, à une trentaine de kilomètres de Bukavu. Une insécurité caractérisée actuellement par des tueries et des braquages des véhicules.

Le député provincial élu de Walungu David Mubalama dénonce l’insécurité devenue grandissante dans cette partie de la province.

Il regrette de voir que la plupart de ces cas d’insécurité cible beaucoup plus les femmes. La derrière attaque de bandits armés contre une famille a couté la vie à une femme enceinte de 9 mois à Mugogo dans le groupement de Lurhala le dimanche dernier.

Des cas de braquage de véhicules sont également signalés. Quatre véhicules qui revenaient de Kaziba dans les escarpements de Nyafunze vers Mushenyi le meme week-end ont été braqués.

Dans le même village, au mois de février dernier, des bandits armés non autrement identifiés ont pillé des vaches, tué le responsable d’une famille et blesser d’autres personnes par machette.

Au mois de mars, dans la localité de Buzonga à Mushenyi toujours, des femmes ont été violées par des bandits armés qui ont même pillé des bien dans trois familles, indique notre source

L’élu de Walungu invite les habitants de Walungu à plus de vigilance en dénonçant les auteurs de cette insécurité. David Mubalama plaide aussi pour la permutation des éléments de l’ordre qui ont longtemps travaillé dans différents coins de ce territoire.

Thierry M. RUKATA

- Publicité -

EN CONTINU