mercredi, octobre 27, 2021
DRC
57,453
Personnes infectées
Updated on 27 October 2021 à 11:30 11 h 30 min
DRC
5,432
Personnes en soins
Updated on 27 October 2021 à 11:30 11 h 30 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 27 October 2021 à 11:30 11 h 30 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 27 October 2021 à 11:30 11 h 30 min

l'info en continu

Détournement à Congo Airways : une association privée de Matata Ponyo aurait bénéficié « d’un paiement injustifié » de 123.200 USD

- Publicité-

L’Inspection Générale des Finances (IGF) soupçonne l’équipe dirigeante de la compagnie d’aviation nationale, Congo Airways, d’avoir détourné plus de 23 millions USD et pointe plusieurs cas d’irrégularités financières enregistrés.

Dans sa lettre du 28 mai, adressée au Président du Conseil d’Administration de Congo Airways (PCA), l’IGF transmet à ce dernier les observations définitives sur le contrôle de la gestion financière de la compagnie d’aviation nationale, Congo Airways. À l’issue de sa mission de contrôle effectuée auprès de cette compagnie d’aviation, l’IGF déclare avoir découvert plusieurs irrégularités financières et plus de 23 millions de dollars américains détournés par l’équipe dirigeante, craignant ainsi que l’entreprise soit déclarée en faillite dans les prochains jours, souligne le courrier consulté par POLITICO.CD.

- Publicité-

Parmi les destinations de ces fonds, l’association « Congo Challenge » a bénéficié, selon le rapport de l’IGF, d’un « paiement injustifié » de 123 200 USD. « Paiement injustifié de USD 123 200 en faveur d’un organisme privé Congo Challenge au motif d’arbitrage d’un conflit d’ordre administratif entre Congo Airways et la RVA d’une part et Congo Airways et FPI d’autre part », mentionne l’IGF.

Dans son code d’éthique et de conduite, il est noté que « la mission principale de Congo Challenge est l’appui aux Etats, entreprises, organisations non gouvernementales et particuliers. Cette mission se réalise à travers plusieurs services, regroupés en onze (11) modules, à savoir notamment le renforcement des capacités du personnel dans différents secteurs, l’accompagnement dans la gestion saine de l’entreprise, dans le recrutement du personnel, l’apport éclairé en conseils juridiques et économiques dans la conclusion des partenariats ».

Surfacturation manifeste en faveur de fournisseur des services

L’IGF révèle dans son rapport remis au Conseil d’administration de Congo Aiways, un paiement sans soubassement contractuel de 3.517.910,80 USD au profit de la société ITM. La cession à Engen d’une somme de 946.317,90 USD et à Cobil RDC d’une somme de 1.086.625,90 USD au titre des décotes non justifiés, sommes venant de la subvention accordée à Congo Airways par le Gouvernement dans le cadre de la structure des prix des produits pétroliers.

L’existence des sorties de fonds non justifiées à la hauteur de 2.770.273 464,25 FC, paiement injustifié d’une somme de 123.200 USD en faveur d’une organisation privée dénommée “Congo Challenge” au motif d’arbitrage d’un conflit d’ordre administratif entre Congo Airways et la RVA d’une part et FPI d’autre part. Paiement de 99.600 USD de façon anticipative à la chaîne de télévision Wapicom pour diffusion des spots publicitaires violant ainsi la procédure des marchés publics ; paiement “exorbitant” de 1.917.424 USD au titre de location des matériels de transport.

En outre, l’IGF relève un paiement non justifié de 2.352.144,26 USD qu’elle considère de “surfacturation manifeste” en faveur des fournisseurs des services de douane. Puis un détournement de fonds par les agents de Congo Airways à hauteur de 2.040.868,79 USD résultant du manque de reversement des recettes de vente des billets ; Un paiement de 8.784.710 USD au titre de prestations à l’Autorité d’Aviation Civile (AAC) sans que les prestations concernées ne soient réelles pour la période allant de 2016 à 2020 ainsi que la non comptabilisation de 2.456.492 USD résultant de la différence entre le chiffre d’affaires du logiciel Datawings et celui pris en recettes.

Stéphie MUKINZI

- Publicité -

EN CONTINU