PUBLICITÉ

Éruption du Nyiragongo: «nous demandons que le Nord-Kivu soit déclaré zone sinistrée» (Simon Kazungu)

Le Député honoraire du Nord-Kivu, Simon Kazungu, qui se trouve à Kiwanja pour l’instant entrain d’assister les sinistrés à travers son entreprise « Premidis », appelle les autorités à déclarer la province du Nord-Kivu, une « zone sinistrée ».

« Il n’est pas temps que les services de l’Etat traçassent la population de Goma quand elle va rentrer ou même celle de Beni quand il y aura le retour de la paix avec des taxes exorbitantes de la DGDA, les factures de la Regideso ou Snel » a indiqué ce ancien député.

« Nous demandons à l’Etat qu’il y ait des allègements fiscaux et que cette zones du Nord-Kivu soit déclarée zone sinistrée » plaide Simon Kazungu.

En effet, sur appel du Gouverneur Militaire du Nord-Kivu, plus de cinq cent mille personnes ont dû abandonner leurs habitations, pour se mettre à l’abris d’une probable nouvelle éruption du Volcan Nyiragongo depuis Jeudi dernier. C’était après une éruption de ce volcan la nuit du samedi 22 mai dont la coulée de laves c’était arrêtée à Buhene, au Nord de la ville de Goma.

La population a évacué la ville de Goma, prenant ainsi plusieurs directions, notamment le Rwanda voisin, la ville de Bukavu via le lac Kivu ou même par route, à Sake, lieu d’ailleurs indiqué par le gouvernement et à Rutshuru vers le nord de la province.

Pour l’instant plusieurs habitants qui avaient fui une éventuelle éruption du Nyiragongo ont regagné la ville de Goma sans en avoir l’autorisation de l’autorité provinciale. Cette population dit craindre la faim et dénonce les conditions hygiéniques suite au manque d’eau et de soins dans leurs milieux de refuge.

Merveilles Kiro

- Publicité -

EN CONTINU