PUBLICITÉ

CENI: Fayulu et Muzito accusent les députés nationaux de vouloir profiter de la crise humanitaire pour faire adopter en catimini la loi organique sur la Ceni

A travers un communiqué cosigné par Martin Fayulu et Adolphe Muzito ce lundi 31 mai, la coalition Lamuka dénonce ce qu’elle qualifie d’irresponsable le comportement de la chambre basse du Parlement. Lamuka accuse l’Assemblée nationale de vouloir profiter de la situation de crise humanitaire suite à l’éruption du volcan Nyiragongo le samedi 22 mai dernier, pour faire adopter en catimini la loi organique sur la Ceni.

Fayulu et Muzito mettent en garde le bureau de l’Assemblée nationale et les députés contre leur intention de vouloir préparer une nouvelle fraude électorale, disent-ils, « en imposant au peuple congolais une loi taillée sur mesure au profit des jumeaux nés du couple FCC/CACH ».

Les deux membres du présidium de la plateforme de l’opposition rappelle que la réforme de la loi organique portant organisation et fonctionnement de la CENI doit  » impérativement se faire de façon consensuelle entre toutes les parties prenantes.”

En outre, ils disent prendre en témoin le peuple congolais et l’appelle à “constater que la supercherie consistant à éclater le FCC/CACH en deux entités distinctes ainsi que la tentative échouée de liquider LAMUKA avaient pour motivation principale la conservation du pouvoir illégitime acquis lors du hold-up électoral de janvier 2019.”

« Le peuple congolais n’aura pas d’autre choix que de recourir à l’article 64 de la Constitution », ont-ils prévenu.

Cette déclaration de Lamuka intervient alors que l’Assemblée nationale a approuvé vendredi 28 mai dernier, le rapport de la Commission politique, administrative et juridique (PAJ) relatif à l’examen de la proposition de loi organique modifiant et complétant la loi organique n°10/013 du 28 juillet 2010 portant organisation et fonctionnement de la CENI, telle que modifiée et complétée par la loi organique n°13/012 du 19 avril 2013 initiée par Christophe Lutundula.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU