mardi, octobre 19, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Ituri : encore deux autres personnes tuées par les miliciens CODECO à Bahema-Nord

- Publicité-

Des hommes armés identifiés comme membres de la milice CODECO ont tué deux personnes dans la chefferie de Babema-Nord en territoire de Djugu. Ces victimes ont été tuées la nuit du vendredi 28 mai 2021 dans des circonstances différentes, rapporte à POLITICO.CD la société civile de la région.

Selon Jean-Vianney Ngese de la société civile, la première victime a été abattue à la colline appelée « Su », proche du village Bupka dans le groupement Diropka où son corps a été retrouvé ce samedi 29 mai pendant qu’elle tentait de s’en fuir lors l’incursion de ces assaillants dans la région.

- Publicité-

La deuxième victime n’est qu’un acheteur de poissons. Il a été tué par les assaillants au village « Di » du groupement Losandrema, pendant qu’il revenait de Songa-Gbi pour se rendre à Largu.

Il a été enterré sur place au village « Di » tandis que l’autre victime est enterrée à Drodro avec deux autres paysans tués un peu plus tôt pendant la journée de ce même vendredi par toujours les miliciens CODECO qui les avaient tendu une embuscade au village Ndjaza 2 dans le groupement Ucha pendant qu’ils se rendaient dans leurs champs.

La découverte d’un corps sur la colline « Su » a suscité des vives tensions au centre de Drodro où des jeunes protestaient contre cette nouvelle tuerie.

Cette semaine, les assaillants de CODECO ont multiplié des attaques contre les populations civiles dans plusieurs entités de la province de l’Ituri qui est en état de siège décrété par le Président de la République en vue de mettre fin à l’activisme des groupes armés locaux et étrangers auteurs des massacres des populations civiles, pillages de leurs biens et incendies des maisons.

Gloire Mumbesa

- Publicité -

EN CONTINU