PUBLICITÉ

Éruption du Nyiragongo : Félix Tshisekedi demande au gouvernement de redoubler d’efforts pour une meilleure prise en charge de la situation humanitaire

Lors de la réunion du conseil des ministres le vendredi 28 mai, le Président de la République Félix Tshisekedi a demandé au Gouvernement de redoubler d’efforts pour une meilleure prise en charge de la situation humanitaire de tous les déplacés. Il a exhorté le Gouvernement à poursuivre les efforts pour préserver la sécurité et le bien-être de la population sur les différents lieux d’accueil.

Alors que la population évacuée fait face à plusieurs tracasseries par les éléments des forces de l’ordre, Félix Tshisekedi a instruit le gouvernement à en mettre fin avant de prévenir que tous ceux qui seront désignés comme responsables de ces écarts seront sévèrement sanctionnés.

Dans sa communication, le Président Tshisekedi a également formulé le vœu de voir le Gouvernement créer un véritable service public de Protection civile et de Prévention des catastrophes pour permettre à la République d’avoir le cadre approprié qui lui permet de prendre des précautions en amont et d’orienter ses interventions sur le terrain.

A propos des risques qui pèsent notamment sur le lac Kivu, il a chargé le Ministre des Hydrocarbures de tout mettre en œuvre pour entrer en contact avec l’opérateur devant entamer les travaux de dégazage du lac Kivu et du Golfe de Kabuno.

Il sied de rappeler que selon les experts, le pire scénario, c’est une éruption fissurée ou phréatique-magmatique sous le lac et/ou un grand séisme de magnitude 6.5 ou 7. Ce qui aurait notamment comme conséquence une éruption limnique, comprenez l’éruption volcanique caractérisé par le dégazage brutal du lac) avec une remontée des gaz. 

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU