jeudi, octobre 28, 2021
DRC
57,470
Personnes infectées
Updated on 28 October 2021 à 17:32 17 h 32 min
DRC
5,449
Personnes en soins
Updated on 28 October 2021 à 17:32 17 h 32 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 28 October 2021 à 17:32 17 h 32 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 28 October 2021 à 17:32 17 h 32 min

l'info en continu

EPST : La délégation syndicale Educ TV accuse Carine Kabututu de « megestion »

- Publicité-

La délégation syndicale de la chaîne thématique Educ TV, accuse de « megestion », la Coordonnatrice de ce media, Carine Kabututu Kupondesa. C’est en tout cas ce qui ressort de la note transmise ce vendredi 28 mai 2021, au Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), Tony Mwaba.

Les syndicalistes de la chaîne Educ TV, affirment dans leur correspondance, ne rien bénéficier de tout ce que ce media reçoit comme frais de fonctionnement auprès du trésor public.

- Publicité-

« En effet, depuis la nomination de l’actuelle Coordinatrice Kabututu Kupondesa par arrêté N°MINEPST/CABMIN-ETAT/JB/1052/2019 du 19 décembre 2019, la télévision Educ TV bénéficie du trésor public de janvier 2020 à mars 2021 la somme de l’ordre de Franc Congolais 599.250.000 à raison de Franc Congolais 39.950.000 le mois, pour les dépenses de fonctionnement. En outre, elle bénéficie des fonds venants des partenaires et annonceurs publicitaires de grande renommée, mais sans efficience », peut-on lire dans ladite lettre.

Et de poursuivre : « Malheureusement, avec un personnel de 203 agents qui ne se départagent que 4 locaux, les matériels en voie de désuétude, les conditions de vie et de travail des agents affectés dans cet établissement public sont loin d’être descentes, suite à l’exploitation abusive des frais de fonctionnement ».

La délégation syndicale révèle que l’utilisation de ces frais de fonctionnement n’est même pas justifiée par des pièces à conviction auprès du comptable public.

Par ainsi que, cette délégation syndicale, sollicite l’intervention du Ministre de l’EPST autant que celle de toutes les autorités concernées la question, en vue de sauver cette chaîne de télévision publique.

Christian Malele

- Publicité -

EN CONTINU