PUBLICITÉ

Beni : les altercations opposent les jeunes aux FARDC après le massacre de 6 civils à Kinyatsi par les ADF

Au total six (6) personnes ont encore été tuées par les rebelles Ougandais d’Allied Democratic Forces (ADF) dans le village Kinyatsi situé dans le secteur de Rwenzori, l’une des agglomérations du territoire de Beni (Nord-Kivu). Selon les informations recueillies par POLITICO.CD sur place, ces civils ont été tués les uns par balles et les autres par armes blanches.

L’administrateur du territoire de Beni, Donat Kibwana, qui confirme l’information, indique aussi que deux personnes ont été blessées au cours de cette incursion sanglante. Il renseigne en outre que ces assaillants ont brûlé deux cases : « on a tué six personnes à Kinyatsi et blessé deux personnes. Ils ont aussi incendié deux cases. Ce qui est vrai Kinyatsi est un village riverain du Parc national des Virunga. Les assaillants opèrent et se dirigent dans la forêt », a-t-il précisé.

Consécutivement à cette situation, des altérations ont opposé les jeunes et les éléments FARDC. Les manifestants déplorent la tuerie en masse de civils dans cette partie du pays pourtant sous état de siège qui a été annoncé comme solution au problème d’insécurité notamment dans le Nord-Kivu.

« Les jeunes sont en train de s’en prendre aux militaires. Il y a altercation entre les jeunes et les militaires après cette tuerie. Nous avons un message de condoléances et nous demandons la population à pouvoir collaborer avec l’armée », préconise le Président de la société civile.

Azarias Mokonzi depuis Beni

- Publicité -

EN CONTINU