mardi, octobre 26, 2021
DRC
57,453
Personnes infectées
Updated on 26 October 2021 à 2:28 2 h 28 min
DRC
5,432
Personnes en soins
Updated on 26 October 2021 à 2:28 2 h 28 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 26 October 2021 à 2:28 2 h 28 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 26 October 2021 à 2:28 2 h 28 min

l'info en continu

Situation volcanique à Goma : « les autorités actuelles du pays n’ont rien vu venir et se montrent totalement dépassées dans la gestion de ce cataclysme » (Parti NKITA)

- Publicité-

Dans un communiqué de presse du parti politique NKITA parvenu ce vendredi 28 mai 2021 à POLITICO.CD, le directoire de ce parti témoigne « sa solidarité et sa compassion envers les populations de Goma et environs, qui subissent dans leur les conséquences néfastes de l’éruption du volcan Nyiragongo ».

« Cette catastrophe naturelle a montré les limites de la gouvernance des autorités actuelles du pays qui n’ont rien vu venir et se montrent totalement dépassés dans la gestion de ce cataclysme », lance le directoire du parti NKITA.

- Publicité-

A la suite de cette situation, argue-t-il, certains acteurs politiques en ont appelé à la concorde nationale. Il va sans dire, estime-t-il, qu’il s’agit là d’une idée formellement soutenable. « Mais, NKITA attire l’attention sur la formule suspecte tendant à reproduire le schéma récurrent de dialogues qui, somme toute, n’ont été utilisés dans notre pays, depuis l’indépendance, que comme un subterfuge pour le partage de postes de pouvoir entre acteurs politiques, sans passer par la voie des urnes », alarme cette formation politique.

Et d’attirer : « au regard des manœuvres tendant à rendre improbables les élections de 2023, dont on ne voit concrètement aucun signe annonciateur à ce jour, NKITA dénonce d’ores et déjà toute stratégie dont l’objectif réel est d’empêcher la tenue des élections, unique source du pouvoir et de légitimité, aux termes de la constitution de la République ».

NKITA s’engage ainsi à barrer la route à toute velléité anti-démocratique et met en garde ceux qui s’y hasardent. Seules les élections, et alors seulement elles, avance-t-il, pourront permettre de redonner espoir à cette population déjà meurtrie, qui n’a que trop subi les affres des multiples guerres qui se sont succédées à l’Est de la République. « Ce sera pour elle l’occasion de se choisir des dirigeants plus responsables qui accèdent au pouvoir pour servir et non se servir », dit-il en conclusion.

Hervé Pedro

- Publicité -

EN CONTINU