PUBLICITÉ

Évacuation d’une partie de Goma : les ressortissants américains appelés à signaler leur localisation

Goma se vide. Le géant volcan du Nyiragongo, en éruption depuis samedi 22 Mai n’a cessé de faire planer sa menace. Observant l’évolution de la catastrophe, le gouvernement congolais a ordonné l’évacuation de la partie orientale de la ville de Goma.

Depuis cette annonce, la tension est tendue sur terrain. « une marrée humaine est observée à Kibati, où la route avait été endommagée par la coulée de la lave. La population négocie la traversée pour Rutshuru, sauf que les travaux en cours ne permettent pas encore. La population qui fuie le volcan veut forcer. » informe Merveille Kiro, correspondant de POLITICO.CD dans la région.

Face à cette situation instable, l’ambassade des États-Unis en RDC appelle les citoyens américains en séjour à Goma de suivre les ordres officiels d’évacuation et partir s’ils se trouvent dans les zones touchées.

« Le gouvernement américain est limité dans les services consulaires pouvant être fournis aux citoyens américains qui restent à Goma. Les ferries entre Goma et Bukavu semblent toujours opérationnels. » informe l’ambassade aux citoyens américains.

Et d’indiquer : « Les citoyens américains à Goma sont encouragés à signaler leur localisation et leurs demandes d’assistance à l’ambassade des États-Unis à [email protected] s’ils ne l’ont pas déjà fait. »

À Goma, les quartiers suivants ont été invités à évacuer par la route vers Sake: Quartiers Majengo, Mabanga Nord, Mabanga Sud, Bujovu, Virunga, Murara, Mapendo, Mikeno, Kayembe, le Volcan.

Serge SINDANI

- Publicité -

EN CONTINU