vendredi, septembre 17, 2021
DRC
56,357
Personnes infectées
Updated on 17 September 2021 à 10:34 10 h 34 min
DRC
24,431
Personnes en soins
Updated on 17 September 2021 à 10:34 10 h 34 min
DRC
30,858
Personnes guéries
Updated on 17 September 2021 à 10:34 10 h 34 min
DRC
1,068
Personnes mortes
Updated on 17 September 2021 à 10:34 10 h 34 min

l'info en continu

Tremblements de terre à répétition après éruption du Nyiragongo : l’ONU décide d’évacuer de Goma une majeur partie de son personnel

- Publicité-

L’Organisation des Nations-Unies (ONU), décide d’évacuer de Goma une majeure partie de son personnel. De sources internes, l’on signale que la grande partie du personnel onusien doit être transportée vers Bukavu et Sake. Pour cause, les secousses sismiques presque continuelles, depuis l’éruption volcanique du mont Nyiragongo dans cette rrégion de la République Démocratique du Congo, la nuit du samedi 22 mai 2021.

Jeune Afrique révèle que cette “décision a été annoncée en interne ce mercredi par Bintou Keïta, la Représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU en RDC et patronne de la MONUSCO. À partir de ce 26
MONUSCO, va procéder à la relocalisation en RDC et dans les zones d’opérations de la Mission, de son personnel non essentiel ainsi que de ceux des agences, fonds et programmes liés aux Nations Unies, et ce pour une période de deux semaines renouvelables”.

Tremblement de terre à plusieurs reprises

- Publicité-

Au moins 259 tremblements de terre enregistrés à Goma (Nord-Kivu) par l’Observatoire Volcanologique de Goma (OVG) depuis que le volcan Nyiragongo est entré en éruption. Dans une communication faite le mardi 25 mai, le Lieutenant-Général Constant Ndima, Gouverneur militaire du Nord-Kivu, avait indiqué que le séisme de plus grande ampleur enregistré le mardi est de magnitude 5,2.

« Suite à ces différents tremblements de terre ressentis et enregistrés, plusieurs anciennes fractures jadis recouvertes par d’anciennes coulées ou remblayées par la population, se sont réouvertes. Les quartiers concernés par cette réouverture sont : Mabanga nord, Mabaga sud, les Volcans et Bujovu », a expliqué le Major Guillaume Njike, porte-parole de la 34e région militaire, qui a lu le message officiel du Gouverneur militaire.

« Les signes qui annoncent par moment l’imminence d’une éruption volcan »

Le Professeur Albert Tienge Ungenda Ngenda, magmalogue, vulcanologue et géologue, estime que les séismes sont toujours des signes précurseurs qui annoncent par moment l’imminence d’une éruption volcanique.
 
« Les séismes sont toujours des signes précurseurs qui annoncent par moment l’imminence d’une éruption volcanique. Comme il y a eu une éruption volcanique du Nyiragongo, sommes-nous sûrs que les laves ont été complètement vidées ? A ma connaissance, non. Vous trouvez des maisons qui ont des fissures. Ça représente un danger. A mon avis, ce n’est pas le moment de conseiller à la population environnante de retourner dans leurs maisons. Je crois ils peuvent rester dans les abris bien sécurisés où il n’y a pas danger d’avoir un mur qui s’écroule », a recommandé le Prof Albert Tienge Ungenda Ngenda, interrogé ce mercredi par la radio onusienne.

Il demande à la population d’apprendre à vivre avec ce volcan et suivre les mesures prises par les autorités qui ont des informations fiables. Il attire l’attention de la population à rester loin des laves et du volcan : « A mon humble avis, s’il y a des secousses, s’il y a des tremblements de terre, nous devons rester vigilants et loin de ce volcan. C’est possible qu’une éruption volcanique puisse se produire d’un moment à l’autre. On ne sait jamais ». 

Stéphie MUKINZI

- Publicité -

EN CONTINU