PUBLICITÉ

Maniema: Destitution du Gouverneur Musafiri « un véritable coup d’épée dans l’eau » (Proches)

La procédure qui a conduit à la destitution du Gouverneur du Maniema et son Adjoint, est jugée irrégulière. D’après les proches de Musafiri Nkola Auguy, contactés par POLITICO.CD ce lundi 24 mai, ils affirment que cette initiative parlementaire est « nulle et de sans effet ».

Les proches du Gouverneur Musafiri évoquent une motion « entachée de plusieurs irrégularités dans le processus de son adoption ». Ensuite, ils font savoir que « la notification de la motion est intervenue le 6 mars 202, tandis que Musafiri a été notifié pour sa réhabilitation le 10 mars 2021, d’où la motion a frappé un individu sans qualité de Gouverneur ».

« La population du Maniema trouve un non-événement, un coup d’épée dans l’eau le vote de la motion contre le Gouverneur Auguy Musafiri Nkola. Non seulement cette motion ne concerne pas le Gouverneur Musafiri qui continue à l’instar de ses collègues à travailler pour le compte de sa population, mais aussi sera annulée par la Cour Constitutionnelle sans aucun doute », disent-ils.

Le camp Musafiri invite la population du Maniema à « comprendre que ceux-là même qui ont torpillé ses intérêts depuis plus de 14 ans, voudraient reprendre les affaires pour assujettir de nouveau la Province du Maniema ». Et d’avertir « en tout état de causes, cette fois-ci, c’est la bonne. Le congé anticipé s’annonce pour cette bande d’aventuriers qui s’attendent à l’organisation de l’élection du nouveau Gouverneur et vice. Il n’en sera pas le cas. »

Les proches du Gouverneur déchu accusent les Députés provinciaux du Maniema de précipiter le départ de Musafiri à cause de l’obtention des fonds auprès du FONER par le Gouverneur pour réhabiliter les routes. Les députés provinciaux, selon eux, « voulaient que cet argent soit partagé, parce qu’ils sont impayés depuis plusieurs mois ».

Dans la foulée, ils annoncent pour bientôt le retour du Gouverneur Auguy Musafiri à Kindu au Maniema.

Stéphie MUKINZI

- Publicité -

EN CONTINU