PUBLICITÉ

Éruption du volcan Nyirangongo: Katumbi compatit et appelle les autorités à s’activer pour venir en aide à la population touchée

Moïse Katumbi, président national du parti politique Ensemble pour République a, à travers une courte vidéo de 41 secondes diffusée sur son compte twitter, compati avec la population de Goma après l’éruption du volcan Nyiragongo dans la soirée du samedi 22 mai.

Le président d’Ensemble promet de se rendre prochainement à Goma, chef lieu de la province du Nord-Kivu pour communier avec les gomatraciens.

« En communion de prières avec la population de Goma, à nouveau dévastée par les forces de la nature, j’adresse toute ma compassion aux familles cruellement touchées. Dès que les conditions le permettront je m’y rendrai pour partager la douleur et consoler ceux qui ont tout perdu », a-t-il écrit sur son twitter.

En outre, Moïse Katumbi demande aux autorités de la République Démocratique du Congo à s’impliquer rapidement pour fournir les premières aides aux personnes touchées par cette catastrophe naturelle.

« C’est tout le Congo qui est touché, que Dieu nous vienne en aide. Je viendrai à Goma pour compatir avec vous. Je demande aux autorités de s’activer pour venir en aide de cette population une fois de plus touchée », dit-il dans cette vidéo.

Du côté du gouvernement, le porte-parole Patrick Muyaya a annoncé dans la matinée de ce dimanche que l’évaluation de la situation humanitaire est en cours.

Surplombant la ville de Goma dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), les récentes activités du Nyiragongo ont détruit complètement les maisons et champs de l’agglomération de Buhene, dans le territoire de Nyiragongo qui est aussi la limite avec la vile de Goma. Bien que le bilan officiel n’est pas encore donné par les autorités, les sources sur place renseignent qu’aucune perte en vie humaine n’est encore signalée jusque-là.

Présentement, les habitants de Goma qui s’étaient déplacés notamment vers le Rwanda voisin, commencent à regagner la ville en masse et certains se dirigent vers Buhene pour constater les dégâts.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU