l'info en continu

Patrick Muyaya sur la campagne Bendele Ekweya te : « aucune armée, aucune force de sécurité ne peut réussir sa mission sans la population »

- Publicité-

Le ministre de la communication et médias et porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya a, au cours de son passage à la radio Onusienne ce jeudi 20 mai, éclairé l’opinion sur la campagne « Bendele Ekweya té » lancée la semaine dernière par le gouvernement.

Selon le porte parole du gouvernement, cette campagne vise à mobiliser et fédérer la population autour de l’armée et de la police mais aussi témoigner la solidarité de toute la Nation aux populations du Nord-Kivu et de l’Ituri.

- Publicité-

« Ça fait plus de 20 ans que nous perdons des frères, des sœurs dans la partie orientale de notre pays à cause des groupes armés et des autres forces antirépublicaines qui sèment la terreur et la désolation. Face à l’ampleur de toute cette situation et toutes les conséquences que cela a sur le quotidien de nos frères là-bas et sur nous tous parce-que finalement c’est le budget qui est sollicité, on aurait pu construire des écoles mais tout cet argent va là-bas parce qu’il faut faire la guerre », a-t-il affirmé.

Et de renchérir : « nous pensons que la décision du président de la République de proclamer l’état de siège qui est un moyen constitutionnellement prévu, est une opportunité qui s’offre à nous pour voir dans quelle mesure on met fin à toutes ces situations. C’est pour ça que comme gouvernement nous ne pouvons que nous mobiliser tous et toutes les ressources disponibles mais aussi aucune armée, aucune force de sécurité ne peut réussir sa mission sans la population ».

Parlant de la Symbolique du logo de cette campagne ainsi que sa particularité, Patrick Muyaya indique que celle-ci fait appelle à une mobilisation de tous les Congolais autour des FARDC

« Nous avons conçu et lancé cette campagne Bendele Ekwaya te à travers la voie du premier ministre pour que nous tous où que nous nous trouvions nous puissions apporter le soutien de toute nature qu’il faut pour soutenir nos forces armées qui sont une fois de plus sollicitées pour mettre fin à cette situation à l’Est notre pays » a-t-il souligné avant d’ajouter que « la particularité c’est de faire comprendre à tous les congolais que le drapeau c’est la seule chose qui unit parce-que c’est le drapeau qui incarne la République, le pays et la nation, « Bendele Ekweya té » si vous regardez notre logo vous voyez que c’est une femme, c’est un homme habillés aux couleurs du drapeau et un policier, un militaire qui touchent le drapeau parce-que, le drapeau ne doit pas tomber. C’est une symbolique forte que nous avons voulu parce-que nous estimons qu’il est important pour les congolais à ce moment particulier de notre histoire de se rensembler autour des valeurs de la République ».

Alors que l’état de siège est déjà en vigueur depuis quelques semaines, Patrick Muyaya souligne que les mécanismes disciplinaires ont été mis en place pour sanctionner les militaires qui iront à l’encontre de droit de l’homme.

« Le prestige de la tenue que nos militaires portent leur impose une certaine responsabilité parce-que à gauche et à droite nous avons entendu, les gens avoir les appréhensions à penser que donner le pouvoir aux militaires, c’est leur donner l’occasion de violer le droit de l’homme et tout le reste. Que tout ceux qui pensent que dans notre armée il ya des brebis galeuses comme il y en a dans toutes les autres, les mécanismes disciplinaires sont prévus pour qu’ils soient sévèrement sanctionnés ».

Le premier ministre Jean Michel Sama Lukonde a lancé le week-end dernier au nom du Gouvernement la campagne « Bendele Ekweya té » ou « Le drapeau ne peut être en berne », pour soutenir les Forces armées de la RDC et la Police nationale congolaise pendant cette période de l’état de siège.

Carmel NDEO

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU