PUBLICITÉ

Sama Lukonde : « tous ceux qui tombent au front, votre sacrifice n’est pas vain »

Dans le cadre de la célébration de la journée de la révolution et des Forces armées, ce 17 mai à Kinshasa au mémorial des Soldats Congolais, le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde tranche que l’heure a sonné pour restaurer la sécurité et l’autorité de l’État dans la partie Est de la RDC.

« Le moment est venu pour nous de gagner la paix, de restaurer la sécurité et l’autorité de l’État dans la partie orientale de la RDC. Nous avons le devoir de faire flotter le drapeau de notre nation sur toute l’étendue du territoire national », déclare-t-il.

Le Premier ministre a encouragé les militaires notamment les policiers à rester professionnels, exemplaires et disciplinaires.

« Nous vous exhortons à demeurer professionnels et exemplaires dans l’exercice de vos missions. La discipline doit demeurer », poursuit-il.

S’adressant aux militaires et policiers, Sama Lukonde fait savoir que le gouvernement ne ménagera aucun effort pour améliorer leurs conditions de vie et celles de leurs familles, (surtout en ce moment où) ils sont davantage sollicités pour ramener la paix dans la province de l’Ituri et du Nord-Kivu, Sud-Kivu, Maniema et Katanga.

« Durant cet état de siège, vous ne serez jamais seuls. La République tout entière sera à vos côtés. Je demande à notre peuple de vous soutenir et de vous apporter le support dont vous avez besoin pour l’atteinte de vos missions. À tous ceux qui tombent au front, votre sacrifice n’est pas vain », déclare-t-il.

Et de poursuivre :

« Les membres des FARDC se sentent fiers et encouragés par une campagne de telle ampleur (Bendele Ekweya te) et exhorte tous ceux qui tiennent des propos de nature à démoraliser les militaires au front à s’abstenir ».

Le Chef d’État-major des FARDC, le Général Célestin Mbala, a rassuré le Commandant Suprême quant à la restauration de la paix dans l’Est de la RDC.

« Le Président de la République a confié une très grande responsabilité aux membres de FARDC et de la Police. La réussite de l’état de siège leur incombe. Il est exigé à tout militaire la discipline, la loyauté, le patriotisme, l’apolitisme, la discipline, l’honnêteté, le sens du devoir[…] et l’esprit d’équipe. Les fautes commises durant la période de l’état de siège seront sévèrement réprimées. Nous rassurons le commandant suprême de notre engagement et dévouement pour faire triompher la paix », déclare-t-il.

Rappelons que la fête du 17 mai commémore l’entrée à Kinshasa des troupes de l’Alliance des Forces Démocratiques pour la Libération du Congo (AFDL) et elle est également célébrée comme celle de la révolution et des Forces armées.

Christian Malele

- Publicité -

EN CONTINU