mercredi, juin 16, 2021
DRC
36,222
Personnes infectées
Updated on 16 June 2021 à 20:42 20 h 42 min
DRC
7,485
Personnes en soins
Updated on 16 June 2021 à 20:42 20 h 42 min
DRC
27,880
Personnes guéries
Updated on 16 June 2021 à 20:42 20 h 42 min
DRC
857
Personnes mortes
Updated on 16 June 2021 à 20:42 20 h 42 min

l'info en continu

Clôture du ramadan : un policier tué, 49 blessés, 19 véhicules incendiés et 30 interpellations (Sylvano Kasongo)

- Publicité-

Un policier a été tué, 11 véhicules de la police brûlés et 30 personnes ont été interpellées lors des affrontements ce jeudi 13 mai entre les fidèles musulmans venus clôturer le Ramadan et les éléments de la police nationale congolaise commis pour sécuriser la manifestation, tel est le bilan officiel donné par le commissaire provincial de la police ville de Kinshasa, le général Sylvano Kasongo.

“La police est intervenue pour calmer la situation, malheureusement il y a eu des extrémistes de part et d’autre. Ils ont violemment attaqué les policiers. Nous déplorons à ce jour la mort d’un policier, nous avons 11 véhicules de la police qui sont endommagés, 46 policiers qui sont blessés dont 6 sont dans un état grave. Du côté des civils nous avons trois blessés, 30 personnes interpellées, huit véhicules brûlés”, a-t-il fait savoir.

- Publicité-

Concernant les responsables de ces actes, le général Sylvano Kasongo a promis que les auteurs de ces atrocités vont répondre de leurs actes.

“Je crois qu’il y aura un procès, pour que tout le monde parle de ces actes. Pour la prise en charge l’État va prendre en charge les policiers et les civils c’est sont les musulmans qui ont organisé leur activité, c’est à eux d’assurer leur prise en charge. Quand il y aura procès tous les victimes doivent venir pour être endommagés”, a t-il renchérit.

Du côté musulmans, certains fidèles font appel à l’implication du gouvernement congolais afin de faire partir les deux dirigeants pour en trouver un autre.

“Il y a eu divergences entre deux dirigeants, l’autre a été voté chacun de son côté. Nous sommes là pour prier afin de clôturer le ramadan, mais avec les deux dirigeants ça ne tient pas. c’est pourquoi nous demandons s’il y a moyen que le gouvernement congolais le fasse tous partir pour qu’on cherche d’autres dirigeants car ces genres d’événements’e donne pas une bonne image de l’islam”, a déclaré un fidèle musulman.

En quittant le stade de martyrs, un groupe de fidèles musulmans se sont rendus au domicile de l’imam Cheikh Youssouf où ils ont brûlé trois de ces véhicules et vandalisé la maison, a annoncé le général Sylvano Kasongo.

Pour rappel, deux camps de deux dirigeants de la communauté musulmane en RDC (COMICO) dont l’imam Cheikh Youssouf Djibondo et l’imam Cheikh Abdallah Mangala se sont disputés. Le camps Djibondo ont refusé que le Cheikh Mangala participe à la manifestation.

Bernard MPOYI

- Publicité -

EN CONTINU