mercredi, juin 16, 2021
DRC
35,918
Personnes infectées
Updated on 16 June 2021 à 16:42 16 h 42 min
DRC
7,205
Personnes en soins
Updated on 16 June 2021 à 16:42 16 h 42 min
DRC
27,859
Personnes guéries
Updated on 16 June 2021 à 16:42 16 h 42 min
DRC
854
Personnes mortes
Updated on 16 June 2021 à 16:42 16 h 42 min

l'info en continu

ACAJ mobilise les parlementaires pour la levée des immunités des detourneurs des deniers publics

- Publicité-

L’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) se lance dans une campagne de sensibilisation pour mobiliser les parlementaires à lever les immunités des députés/sénateurs cités dans les détournements des deniers publics.

Dans une déclaration rendue publique ce jeudi 13 mai, l’ACAJ annonce sa campagne de sensibilisation dénommée “Dossiers Bukanga-Lonzo et COVID-19” : “l’ACAJ porte à la connaissance de l’opinion tant nationale, qu’internationale, qui s’est focalisée ces derniers temps en République Démocratique du Congo, non seulement sur la proclamation de l’état de siège, mais aussi sur l’interpellation judiciaire effective de certains acteurs politiques majeurs pour des faits présumés de détournement des deniers publics leur reprochés dans l’exercice de leurs charges d’état”, peut-on lire dans cette déclaration  

- Publicité-

Cependant, l’association congolaise pour l’accès à la justice dit inscrire son action dans la lutte contre des poursuites abusives ou infondées, des personnes citées dans les dossiers épinglés par l’inspection générale des Finances (IGF)

“Il lui revient de plusieurs documents consultés que celles qui sont envisagées à ce jour, c’est-à-dire résultant des investigations dûment menées par l’Inspection Générale des Finances (IGF), ont débouché sur des présomptions sérieuses de détournement des deniers publics qui nécessitent un regard pertinent des juges compétents aux fins de les confirmer ou de les infirmer. Il s’agit des dossiers portant sur la gestion des fonds publics alloués au projet Bukanga-Lonzo et à la riposte contre la pandémie à Covid 19”. 

ACAJ rappelle que le détournement des deniers publics et la culture de l’impunité sont des maux à la base du désastre socio-économique qui fait de la République Démocratique du Congo un des pays de la planète les plus corrompus et pauvres. 

D’où la nécessité de lever les immunités des auteurs présumés des actes sus vantés en vue de contribuer à l’œuvre de la lutte contre l’impunité et de moralisation de la gestion publique. 

Par ailleurs, l’Association congolaise pour l’accès à la justice encourage les responsables visés par les conclusions des enquêtes diligentées par l’IGF, à offrir toute leur coopération à la Justice et de ne pas adopter une posture de défiance, susceptible de jeter l’opprobre sur le Pouvoir judiciaire congolais. 

A un mois de la fin de la session de mars à l’Assemblée nationale, ACAJ a accusé le bureau que dirige le Président Mboso Kodia de bloquer la requête de la justice de lever les immunités des Ministres soupçonnés de détournements. En appelant le bureau de l’assemblée nationale de faire examiner et adopter par la plénière toutes les demandes de levée d’immunités surtout celles concernant des membres du gouvernement soupçonnés de corruption, de détournement des deniers publics et branchement d’argent.

 

Adrien AMBANENGO

- Publicité -

EN CONTINU