PUBLICITÉ

Élections 2023 : Félix Tshisekedi n’écarte pas la possibilité de briguer un deuxième mandat

Felix Tshisekedi pense déjà à l’après 2023. Le président Félix Tshisekedi, sera candidat à la présidentielle de 2023 pour un deuxième mandat. A deux ans de la fin de son quinquennat, l’actuel Président de la République Démocratique du Congo l’a fait savoir lors de son meeting tenu le mercredi 12 mai à Lubumbashi dans la province du Haut-katanga.

« Je vais vous présenter un programme qui prendra en compte tous les 145 territoires du Congo. Vous verrez comment nous allons changer le Congo d’ici les élections de 2023. Je vais vous revenir pour vous demander si vous êtes contents de ma gestion jusqu’en 2023, accordez moi encore vos voix pour que je continue » , a déclaré le Président Tshisekedi devant les lushois.

Dans son speech, le Chef de l’État est également revenu sur les raisons de son divorce d’avec ses anciens partenaires de la coalition FCC-CACH. Il les a accusé de vouloir lui mettre le bâton dans les roues dans l’accomplissement de sa vision.

« Nous avons formé pour vous l’union sacrée de la nation envue que cette union sacrée puisse travailler pour l’intérêt du peuple . C’est vrai, nous étions en coalition issue des élections vous savez, celle du FCC-CACH, mais malheureusement nos partenaires ne partageaient pas les mêmes idées que les nôtres. Lorsque nous nous pensions comment servir le peuple, eux réfléchissaient sur comment saper ces efforts. C’est ainsi que je vous (peuple) avez pris en témoin et j’ai fait appelle aux compatriotes, ceux qui voulaient adhérer à ma vision pour qu’à la unissons, nous puissions construire l’Union sacrée », a-t-il déclaré.

Il a également demandé à la jeunesse de s’approprier sa vision (Union sacrée de la nation) et en être le gardien.

« Aujourd’hui cette Union sacrée est une réalité. Mais je vous demanderai, vous le peuple congolais d’être le gardien de l’Union sacrée; votre union sacrée. Soyez vigilants, contrôlez tout le monde dans sa gestion », a-t-il persisté.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU