PUBLICITÉ

ESU : début des réunions interministérielles sur la possibilité de mettre à la disposition des étudiants des moyens de transport

Le président de la République, Félix Tshisekedi a lors de la réunion du conseil des ministres de vendredi 07 mai dernier, exprimé son vœu de mettre à la disposition des étudiants des moyes de transports en vue de faciliter leur mobilité.

Pour y parvenir, le chef de l’État avait donné des orientations au ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire Muhindo Nzangi pour travailler avec celui des Transports, Voies et Communication et Désenclavement.

- Publicité-

72 heures après le conseil des ministres, la commission ESU et ministère de Transport et la société congolaise de transport (TRANSCO) a commencé les consultations pour examiner les modalités de la mise en exécution de la matérialisation du vœu du chef de l’État.

Pour cette première prise de contact, c’est le ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, Mohindo Nzangi qui a reçu le Directeur Général de la société congolaise de transport (TRANCO).

Au sortir de cette séance de travail, le DG de TRANCO s’est exprimé en ces termes « … C’est pour commencer à examiner les modalités de la mise en exécution de la matérialisation du vœu de l’engagement du Chef de l’État à faciliter de transport aux étudiants ».

Au cours de leurs échanges, les deux personnalités ont également manifesté leur détermination en vue d’atteindre cet objectif et ce, dans des conditions idéales avec des dispositifs idoines.

« Vous savez que le capital humain c’est le meilleur capital du développement donc cette vision du chef de l’État doit être matérialisée. C’est pourquoi le ministre de l’ESU a fait diligence pour commencer déjà le temps qu’on élargisse les travaux au niveau d’une commission formelle ministère de transport, de l’ESU et TRANSCO avec l’appui d’autres structures de l’État nécessaires pour arriver à l’objectif et la détermination est là pour y arriver dans des conditions idéales avec des dispositifs idoines »a-t-il renchérit .

L’aboutissement de cette décision sera sans doute l’une des réponses du Président Tshisekedi aux étudiants qui font face comme toute la population de Kinshasa en général, aux problèmes liés aux difficultés de transport.

Carmel NDEO

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU