PUBLICITÉ

Présomption de détournement et une centaine de fictifs : 19 documents exigés à la coordonnatrice d’EDUC TV pour réquisition d’informations par l’IGF

En mission d’audit de la chaîne de télévision publique et thématique « EDUC TV » sous tutelle du Ministère de l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique (EPST), l’Inspection Générale des Finances (IGF) a demandé, dans une correspondance parvenue ce dimanche 9 mai 2021 à POLITICO.CD, à Carine Kabututu, la coordinatrice – Chef de Service de la chaîne, un total de 19 documents dans le cadre d’une réquisition d’informations.

En exécution de l’ordre de mission n° 74/PR/IGF/IG-CS/JAK/BDP/2021 du 28 avril 2021 de l’Inspecteur Général des Finances – Chef de Service, nous avons l’honneur, lit-on dans cette lettre, de vous demander de bien vouloir mettre à la disposition de l’équipe de contrôle, les documents ci-après :

  1. Texte de création, d’organisation et de fonctionnement du service ;
  2. Règlement d’ordre intérieur ;
  3. Acte réglementaire portant nomination des dirigeants actuels ;
  4. P.V. de remise reprise entre les responsables actuels et leurs prédécesseurs ;
  5. Rapports d’activité ;
  6. Manuel des procédures ;
  7. Organigramme du service ;
  8. Rapports d’audits antérieurs (externes, internes) ;
  9. P.V. des réunions des organes d’administration, de gestion, de direction ;
  10. Rapport financier le plus récent ;
  11. Liste déclarative exhaustive du personnel (cadres et agents, payés non payés et N.U) ;
  12. Listes de paies acquittées de Janvier 2020 à ce jour ;
  13. Inventaire du patrimoine de l’organisation ;
  14. Avantages des gestionnaires de janvier à ce jour ;
  15. Livre de caisse Exercice 2021;
  16. Livre de banque Exercice 2021 ;
  17. État récapitulatif des ressources perçues de janvier 2020 à ce jour, classées en trois rubriques ;
  • MAD reçues du Trésor Public ;
  • Allocation et appuis des partenaires techniques et financiers du Ministère de l’EPST (Art. 8 Arrêté n°254/2018 et Art. 7,8 Arrêté n°650/2020);
  • Autres recettes ;
  1. Contrats conclus avec des tiers ;
  2. Etats récapitulatifs des créances et des dettes du service ;

« Cette réquisition pourra être complétée par toute demande ultérieure en cas de besoin », précise l’IGF.

Pour avoir le coeur net sur des soupçons qui pèsent sur la megestion D’ÉDUC TV, le nouveau Ministre à l’ESPT, Tony Mwaba, avait diligenté depuis le mercredi 5 mai 2021 une équipe des agents de l’IGF conduite par Lukieni Lu Nyimi (chef de mission) et Nzita Phanzu (membre) pour un audit.

À l’EPST, l’on redoute déjà l’arrestation des responsables de cette chaîne télévision. Contacté par POLITICO.CD, un agent du secrétariat général de l’EPST et proche du dossier, révèle que l’enquête de l’IGF risque d’aboutir à fermeture de ce service.

« Si l’enquête de l’IGF à ÉDUC TV va se baser essentiellement sur les documents ici énumérés, je crains fort que le constat de l’inexistence de ce service et sa fermeture ainsi que l’arrestation des responsables de la situation soient les seules options », dit cette source qui a requis l’anonymat.

Hervé Pedro

- Publicité -

EN CONTINU