l'info en continu

Nord-Kivu : Carly Nzanzu Kasivita saisit la justice contre toutes personnes qui utilisent la fraude pour obtenir des documents sur les biens publics immobiliers

- Publicité-

Le gouverneur Carly Nzanzu Kasivita a déposé personnellement une correspondance au Procureur Général près la Cour d’appel et l’auditeur supérieur près la cour militaire du Nord-Kivu, le vendredi 7 mai 2021 à goma. Objectif, permettre à ces derniers de mener des enquêtes pour arrêter « un réseau mafieux qui s’est investi dans la spoliation des patrimoines immobiliers de l’État ».

« Je peux vous citer la maison où loge l’ancien directeur de la province, c’est une maison de l’État, mais on avait obtenu un arrêté de désaffectation sur cette maison au motif qu’elle avait été calcinée par la lave du volcan. Mais si vous y allez, vous allez constater que c’est une fausse motivation, et là il n’y a que le procureur qui peut enquêter et conclure qu’il y a eu de la ruse pour obtenir cet arrêté. Et la province du Nord-Kivu est engagée à protéger les biens de l’État », a déclaré Carly Nzanzu Kasivita à la presse après le dépôt de sa correspondance à la cour d’appel.

- Publicité-

Bien avant cela , le gouverneur Carly Nzanzu Kasivita a tenu à précisé que « nous ne sommes pas venu déposer une plainte , nous allons le faire par le biais des avocats de la république , mais nous venu déposer une lettre pas comme huissier mais comme autorité provinciale pour donner de l’importance à la saisine que nous faisons au près du procureur général parcequ’il y a beaucoup de gens qui utilise la ruse pour obtenir des documents sur les biens de l’état »

Selon les responsables de ces parquets dont militaire et civil, la demache du Gouverneur est salutaire car ayant trait à l’État de droit prôné par le Président de la République, une raison de plus pour eux, de rassurer l’autorité provinciale du déroulement de l’instruction sur ce dossier d’une manière désemparée afin d’établir les responsabilités des uns et des autres pour que l’État recouvre ses droits.

Christian Kamba

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU