PUBLICITÉ

Les ordonnances nommant les Gouverneurs militaires au Nord-Kivu et en Ituri déclarées conformes à la Constitution (Cour Constitutionnelle)

Dans le but d’organiser l’offensive des Forces Armées de la RDC face aux groupes rebelles actifs dans l’Est du pays, le Président de la République Démocratique du Congo, Félix-Antoine Tshisekedi, a pris deux ordonnances. La première ordonnance porte sur les mesures d’application de l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu. La deuxième ordonnance, quant à elle, concerne les nominations des Gouverneurs militaires dans ces deux provinces.

Sur requête du Chef de l’État, au cours d’une audience tenue ce jeudi 6 mai, siégeant en matière de conformité à la Constitution, la Cour Constitutionnelle a déclaré conformes à la Constitution ces deux ordonnances.

Cette audience est la première audience publique présidée par le Président Dieudonné Kaluba qui a pris ses fonctions le 4 mai dernier.

Et concernant ces deux ordonnances, contrairement à celles lues sur la Radio télévision nationale congolaise (RTNC) par le Porte-parole du Président de la République en rapport avec les noms de Gouverneurs militaires et leurs provinces respectives, il se dégage au regard des copies de ces ordonnances publiées le mercredi 5 mai par la Présidence via son compte Twitter, qu’il y a eu « confusion ».

En effet, le Lieutenant Général Luboya Nkashama Johnny est à la tête de la province de l’Ituri et non du Nord-Kivu comme annoncé par Kasongo Mwema. La même ordonnance a nommé le commissionnaire divisionnaire de la PNC Alongaboni Benjamin, vice-gouverneur de la même province.

En conséquence, le Lieutenant Général Ndima Konguba serait le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu et est secondé par le commissaire divisionnaire de la PNC Ekuka Lipopo, désigné vice-gouverneur.

L’entrée effective en fonctions des Gouverneurs Militaires dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu, est effective ce jeudi 6 mai 2021.

Stéphie MUKINZI

- Publicité -

EN CONTINU