PUBLICITÉ

Recherché pour ses injures contre des policiers à Kinshasa, Thys Mumba s’est rendu de son gré à la justice

Thys Mumba membre de la famille présidentielle est aux arrêts depuis ce mercredi 5 mai 2021. Selon des sources judiciaires, il s’est rendu
de lui-même au parquet général de Kinshasa/Gombe.

Un avis de recherche a été lancé samedi 1er mai 2021 par la Police Nationale Congolaise (PNC) à l’encontre de Thys Mumba.
Dans une vidéo qui a suscité un tollé sur les réseaux sociaux, on y voit Thys Mumba proféré des menaces voire même des injures, contre les forces de l’ordre sur le Boulevard du 30 juin, dans la commune de la Gombe pendant les heures du couvre-feu.

Ainsi, un avis de recherche a été lancé par la Police Nationale Congolaise samedi 1er mai 2021, contre Thys Mumba pour menaces, voire des insultes a l’encontre des forces de l’ordre sur le boulevard du 30 juin dans la commune de la Gombe pendant les heures du couvre-feu.

Bien avant le lancement de l’avis de recherche contre sa personne, Thys Mumba avait présenté ses excuses au Chef de l’État, à la police et à toute personne qui s’est sentie lésée par cet incident à travers une vidéo publiée sur les réseaux sociaux.

« Je suis Thys Mumba, je viens apporter quelques éclaircissements sur l’incident qui s’est produit dans la nuit du 25 avril 2021. Avant tout, je tiens à présenter mes excuses au Président de la République, pour son nom qui a été mêlé dans cette affaire. Je demande pardon encore à la Police Nationale Congolaise (PNC) et à tous les parents qui ont suivi cette vidéo choquante, surtout aux mamans. Les mamans, je n’avais fait que rétorquer aux insultes qui m’ont été adressées. On a insulté votre sœur (…). Je n’ai fais que protéger mon père, un homme âgé de 71 ans qui était victimiser. Je ne pense pas qu’un enfant aurait pu l’abandonner, tout en chassant qu’il est diabétique, hypertendu. Ça m’avait vraiment fait de la peine de voir comment il était brutalisé. Moi je n’ai fais que le protéger.»

Signalons que ce document d’avis de recherche avait été signé par le Général Sylvano Kasongo, commissaire divisionnaire adjoint de la Police Nationale Congolaise (PNC) et chef de la Police à Kinshasa, Après avoir porte plainte vendredi 30 avril 2021 contre Thys Mumba.

Christian Kamba

- Publicité -

EN CONTINU