l'info en continu

État de siège: le lieutenant général Ndima Constant prend les commandes de l’Ituri

- Publicité-

Le Président de la République, Félix Tshisekedi, a procédé ce mardi 4 mai 2021 dans la soirée, à la nomination de deux Gouverneurs militaires et deux vice-gouverneurs policiers, en mesure de l’application de l’état de siège décrété pour les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, deux régions de l’Est en proie aux massacres en série.

En Ituri, le dévolu est jeté sur le lieutenant général Ndima Constant, un officier militaire qui prend désormais les rênes de cette province, théâtre des violences par des groupes armés. Il sera tout de même secondé par le commissaire divisionnaire de la Police Nationale Congolaise (PNC) Ekuka Lipopo, au poste de vice-gouverneur.

- Publicité-

Cette nouvelle ère que va connaître la province de l’Ituri est vivement saluée par Jean Bamanisa Saidi, chef de l’exécutif provincial « déchu » de l’Ituri.

« Depuis deux ans que nous sommes là, nous n’avons vu que la dégradation de la situation sécuritaire. Vu tout ce qui s’est passé jusqu’à présent, il est important que toute la population soutienne cette démarche », a-t-il argumenté, dans une vidéo postée sur sa page Twitter.

Pour Bamanisa, cette mesure permettra de restaurer la discipline. « Nous voulons voir la discipline revenir au niveau de certaines personnes qui sont soit des tireurs de ficelles soit des responsables de ces groupes armés qui sont en train de décimer les populations et de jeter ces mêmes populations dans l’errance. Nous avons plus de 1 600 000 personnes déplacées et nous avons des groupes armés qui continuent à nous imposer une certaine administration, qui occupent des espaces. », décrit-il.

« Il y aura des effets collatéraux, mais il faut le retour de la discipline avant de revenir à la normale. Nous disons à ces groupes armés : on ne se bat pas contre une Nation, contre le peuple. Comme dans toutes les guerres, soit on est vainqueur soit on est vaincu. Il faut que ces groupes armés réalisent que les choses doivent changer. Qu’ils se rendent et déposent les armes. Cela permettra à la population de vaquer à ses occupations. », a-t-il ajouté.

Soulignons que l’entrée en vigueur de cet état de siège dans le Nord-Kivu et l’Ituri interviendra dès ce jeudi 6 mai.

Serge SINDANI

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU