PUBLICITÉ

Beni: 6 élèves blessés lors de la répression de leur sit-in à la mairie par la Police ce vendredi

La Police nationale congolaise a dispersé les élèves qui était à leur 8è jour de sit-in devant la mairie de Beni pour exiger notamment la restauration de la paix dans cette région. Selon la société civile sur place, les éléments de la police ont fait usage de bombes à gaz lacrymogènes et de balles réelles. Au moins 6 élèves ont été blessés et conduits à l’hôpital général de référence de Beni pour des soins.

« Aujourd’hui à 8 heures, la police est venue étouffer la manifestation pacifique des élèves, pour la plupart de moins de 12 ans en tirant de bombe à gaz lacrymogène et des balles réelles », dénonce Nick Junior membre de la société civile à Beni, joint par Politico.cd.

Il indique que cette situation a paralysé les activités tout l’avant-midi de ce vendredi. Le jeudi, au moins 68 élèves, pour la plupart, en provenance de la commune rurale d’Oicha ont été arrêtés par la Police et sont détenus jusqu’à la rédaction du présent article et ce, malgré plusieurs appels demandant leur libération.

Le Président de la République a annoncé, en réponse aux revendications de ces enfants, des mesures radicales pour éradiquer l’insécurité dans les zones en proie à l’insécurité, notamment la province de l’Ituri et celles du Nord et Sud-Kivu.

Félix Tshisekedi avait exhorté les élèves à ne pas s’exposer aux intempéries. En même temps, il réitère sa promesse de se rendre à Beni pour y rétablir la paix. « Nous prenons un train de mesures. Je leur demande de ne pas s’exposer aux intempéries. Je leur promets que je serai bientôt avec eux. Ce que j’ai dit, je le ferai »,a déclaré le Président Tshisekedi.

Merveilles Kiro

- Publicité -

EN CONTINU