l'info en continu

Maï-Ndombe: Bras de fer entre le Gouverneur et trois Bourgmestres suspendus à Inongo

- Publicité-

C’est un bras de fer qui semble s’installer entre le Gouverneur de la Province de Maï-Ndombe et trois Bourgmestres de la ville d’Inongo récemment suspendus par ce dernier.

En effet, le 21 avril 2021, le Gouverneur de Maï-Ndombe Paul Mputu Boleilanga a pris la décision de suspendre Beaudri Boliyeli, Henry Lwula et Jean Kabengele, respectivement Bourgmestres des communes de Bonse, Mpolo Maurice et Nkole. À ces derniers, il est reprochés l’incompétence. Parmi d’autres griefs mis à leurs charges, il y a également l’insoumission, le mépris de la hiérarchie ainsi que les absences répétitives et prolongées au service.

- Publicité-

En réaction, les trois Bourgmestres d’Inongo disent rejetter en bloc les accusations portées à leur charge et, visiblement, s’opposent à la suspension leur infligée par le Gouverneur de Maï-Ndombe.

À travers une déclaration lue decant la presse le lundi 26 avril 2021, les trois Bourgmestres de la ville d’Inongo disent publiquement avoir rejetté la décision du Gouverneur Paul Mputu qu’ils accusent à leur tour de tribalisme, conflictualité généralisée et règlement de compte depuis sa réhabilitation comme Gouverneur par le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur sortant. Et ce, « alors qu’il avait lui même démissionné à la suite d’une motion de défiance pour « détournement » », rappellent ces trois Bourgmestres d’Inongo, au sujet du Gouverneur.

Ces autorités municipales momentanément relevées de leurs fonctions, estiment que « leur suspension par le Gouverneur est un règlement de comptes suite à leur dénonciation de détournement des frais de rétrocession. »

Ainsi, ces Bourgmestres qui se sentent lésés, en appelle à l’arbitrage du Chef de l’État en vue de faire régner la paix dans la province de Maï-Ndombe. Pendant ce temps, l’intérim à la tête des trois communes a été confié aux Bourgmestres Adjoints. Les titulaires suspendus ont 20 jours pour donner des explications claires sur les faits retenus contre eux. Comme annoncé par le Gouverneur, cela va lui permettre de statuer au cas par cas.

Junior Ngandu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU