PUBLICITÉ

Sud-Kivu : la Monusco ouvre une enquête après l’interpellation d’un civil par des Casques bleus

La Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation du Congo (Monusco) annonce avoir ouvert une enquête, lundi 26 avril, après l’interpellation d’un civil par des Casques bleus. Cette interpellation, en réalité, fait suite à un incident au cours duquel un soldat de la paix a été blessé samedi, dans l’Est du pays.

Les faits se sont produits samedi 24 avril aux environs de 6h du matin. En effet, un bus qui transportait les agents de la Régie de Voies Aériennes (RVA) en direction de l’aéroport de Kavumu a cogné un Casque bleu du contingent chinois du camp Monusco, basé dans le groupement de Bushwira, en territoire de Kabare, à l’endroit appelé Amsar, dans la province du Sud Kivu.

« Un Chauffeur de la Régie des voies aériennes qui se rendait à Kavumu avait renversé un Casque bleu chinois, causant un traumatisme crânien. Mais le Chauffeur ne s’étant pas arrêté et ayant poursuivi son chemin, certains éléments du contingent chinois ont décidé de le suivre afin de l’amener eux-mêmes à la Police nationale congolaise (PNC)», a expliqué Karna Soro, le Chef du bureau de la MONUSCO à Kavumu.

La Monusco a reconnu que l’altercation était rude. Ainsi, la Cheffe de la mission Onusienne, Bintou Keita, a exprimé son indignation concernant la vidéo qui circule à ce sujet et a ordonné une enquête immédiate pour établir les faits et prendre des mesures appropriées.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU